La boutique et les souvenirs

L’équipe Pastorale

L’équipe Pastorale

La responsabilité pastorale et spirituelle de la Basilique a été confiée par le Vatican à la Communauté des Pères et Frères Pallottins depuis sa consécration par le Pape Jean Paul II le 10 septembre 1990, l’actuel Recteur est le Père Franck ALLATIN

Père Franck ALLATIN, SAC

Recteur de la Basilique Notre Dame de la Paix

Père Zenon BAZAN, SAC

Vice Recteur 

Père Arsène TANO, SAC

Assistant du Recteur

Père Michel NIMBA, SAC

Assistant du Recteur 

Diacre Cezary CZERWINSKI, SAC

Assistant du Recteur

Célébration Eucharistique

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.


Warning: Declaration of PLL_Walker_List::walk($elements, $args = Array) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /htdocs/wp-content/plugins/polylang/include/walker-list.php on line 65

Sélectionner la langue

Ecoute Spirituelle

Ecoute Spirituelle

Se Confesser

Se Confesser

Tous les jours un prêtre est à votre disposition au Rectorat de la Basilique pour un entretien spirituel et /ou recevoir le sacrement du pardon.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

La salle Houphouët Boigny

La salle Houphouët Boigny

A la faveur de la commémoration du 25ème anniversaire du rappel à Dieu de son Excellence Félix Houphouët Boigny, président de la République de Côte d’Ivoire et bâtisseur de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro, une salle lui fut dédiée pour retracer son parcours spirituel. Dans cette salle, le pélérin ou le touriste trouvera une série de photos du président durant les offices religieux à la Basilique ainsi que quelques-unes de ses paroles fortes invitant à la culture de la paix et au dialogue.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

La crypte

La crypte

L’Autel d’Adoration perpétuelle du Saint Sacrement réalisé par l’association « Communita Regina della Pace » de Pologne fruit de la matérialisation de la parole vivante de Jésus Christ : « Moi, je suis la vigne, vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui ; celui-là porte beaucoup de fruit, car hors de moi vous ne pouvez rien faire »
(Jean 15:5)
Exposé à la Crypte de la Basilique, c’est une invitation au recueillement, à une intimité réelle et sincère avec Jésus eucharistique, dans le silence de nos cœurs.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Les statues

Les statues

Notre Dame de la Paix

La sculpture est celle de la Vierge Marie, « Reine de la Paix », œuvre de deux sculpteurs Italiens : Balduini et Flora. C’est une copie inversée de la sculpture qui se trouve à la Basilique Sainte-Marie Majeure de Rome, présent du Pape Benoît XV, dans le but de faire cesser la première guerre mondiale et rétablir la paix.
Ici, Marie salue l’humanité; le petit Jésus, debout sur un genou de sa mère, nous tend un rameau d’olivier, symbole de paix. C’est devant ce double mouvement que brillent les bougies d’actions de grâce des fidèles;  c’est aussi ici que l’on chante les litanies de la Sainte Vierge Marie et que l’on célèbre les messes en semaine et les messes anticipées du Dimanche.
A l’arrière de la statue, nous avons sur le vitrail, des scènes de la vie de Marie de  son enfance jusqu’à sa mort en passant par l’évènement qui bouleversa le cours de l’existence de cette humble fille juive: la visite d’un certain ange Gabriel lui annonçant qu’elle deviendrait la mère du Messie!

Saint Joseph Artisan

La statue est originale qui représente une scène de Jésus apprenant le métier de charpentier auprès de Joseph, son père. Cette scène n’est évidemment pas rapportée dans les évangiles mais le Christ qui se faisait appeler le fils du charpentier (Matthieu 13, 55) a certainement appris, enfant, le métier de son père, Joseph.
La statue est également en marbre de carrare et pèse 800 kg. Dans cette chapelle, deux messes solennelles sont célébrées dans l’année à savoir:  le 19 mars en la fête de saint Joseph, époux de Marie et le 1er mai, fête du travail également fête de Saint Joseph artisan.
Dans le fond de la chapelle, sur les vitraux, l’on retrouve des épisodes de la vie de celui qui eût l’extraordinaire vocation de protéger et d’éduquer le Fils de Dieu.

Notre Dame-de-Tout-le-monde

Cette statue est l’une des principales attractions de la Basilique! Elle fut baptisée par son concepteur “Notre Dame-de-tout-le-monde” mais elle est communément appelée la statue du prisonnier. En effet, celui qui la conçut, était un fidèle musulman du nom de Soro Kolo alors incarcéré au camp pénal de Bouaké, ville située au centre de la Côte d’Ivoire à une centaine de kilomètres de Yamoussoukro. Avec l’aide de deux co-déténus et grâce au programme d’assistance en milieu carcéral de l’association ATD Quart Monde, il sculpte cette statue en bois de teck et l’offre à la basilique le 02 février 1992.
Lorsque l’histoire est rapportée au Président Félix Houphouët Boigny, il en est tellement ému, qu’il ordonne la libération de M. Soro Kolo par grâce présidentielle.
Cette belle statue de Marie en tenue d’apparat traditionnel a une double particularité: lorsqu’on la regarde de près, la Vierge semble triste mais lorsqu’on s’éloigne de quelques mètres, son visage s’illumine d’un sourire éclatant.

En plus de ces statues, vous aurez l’occasion d’en voir bien d’autres lors de votre prochaine visite à la Basilique Notre Dame de la Paix!

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Les vitraux

Les vitraux

SI TU CROIS, PRIE! SI TU NE CROIS PAS, CONTEMPLE!

Les vitraux de la Basilique constituent un véritable spectacle de couleurs. 8000 m2 de vitraux réalisés par la Société France Vitrail International. En les parcourant, le pèlerin ou le visiteur apprécie le savant mélange de lumière et de verres retraçant l’histoire du salut. Le dialogue entre le verre et la lumière est une invitation à la prière et à la contemplation.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

A voir à la Basilique

Structure de la Basilique

Structure de la Basilique

Le fidèle, pèlerin, ou visiteur qui entre par le portail principal de la Basilique et traverse l’immense espace des jardins est saisi à chaque détour par la grandeur des lieux. Une immense colonnade incurvée – le péristyle – lui ouvre ‘‘ses bras’’ symbolisant ainsi l’accueil de l’Église Catholique embrassant tout peuple sans distinction. Le péristyle entoure l’esplanade, vaste surface de trois hectares pouvant accueillir 150.000 personnes. Au milieu de cette place, l’Esprit Saint, symbolisé par une colombe, étend ses ailes sur le sol.

 

La Basilique, par son architecture évoque davantage le style gréco-romain antique. On constate cependant de nombreux éléments décoratifs africains, qui se mêlent aux emprunts d’autres civilisations. Le sable rosé de Yamoussoukro, composant essentiel de la structure en béton, « pierre de nos temps », donne à l’ensemble sa couleur particulière et l’apparence d’être bâtie en pierre de taille.

Répondant au dôme du sanctuaire, rythmant le péristyle (vers ses extrémités), quatre petites coupoles, surmontées elles aussi d’une boule et d’une croix dorée, coiffent quatre chapelles ouvertes. Celles-ci sont dédiées aux quatre Évangélistes, et celle de Saint Jean, au nord-est, abrite sept cloches de bronze (coulées en France); la plus grosse, le bourdon, pèse quatre mille trois cents kilos. A l’ombre du péristyle, le pèlerin arrivera à cette chapelle s’il suit les quatorze panneaux de bronze et de laiton du Chemin de Croix.

Le parvis et la terrasse extérieure

Après l’esplanade, l’on monte les marches pour se rapprocher de l’intérieur de la Basilique. On est sur le parvis. C’est un ensemble de quatre-vingt-quatre colonnes doriques dessinant une croix aux bras de longueur différente: une croix latine; car la croix est présente depuis toujours dans le plan des églises catholiques; elle rappelle au chrétien que Jésus, Fils de Dieu, est mort sur une croix et que c’est par cette passion que tout homme est sauvé. Ce parvis élève vers le ciel un énorme plancher protecteur, fait de larges caissons de staff. Il protège les verrières de la Basilique, et peut abriter trente mille personnes. C’est aussi une terrasse d’où l’on peut admirer les jardins et une partie du pays Baoulé si l’on se donne la peine d’y monter en prenant un des ascenseurs prévus

L’intérieur de la Basilique

On constate que l’intérieur de la Basilique est une rotonde parfaite. Cet immense espace intérieur peut contenir dix-huit mille personnes: sept mille assises et onze mille debout. Les murs sont constitués de vingt-quatre grandes verrières disposées entre vingt-quatre piliers. Dans les vitraux sont reparties vingt-deux portes et sont creusées deux chapelles, dédiées à Notre Dame de la Paix et à Saint Joseph.

L’intérieur de la Basilique est encore un ensemble de quarante-huit colonnes doriques pleines, de plus de trente mètres de haut. Elles courent autour du sanctuaire et s’élancent vers le déambulatoire et vers la coupole. Dans l’intérieur, existent aussi douze colonnes ioniques creuses. Elles cachent à l’intérieur six escaliers, des câbles, les quatre ascenseurs qui permettent d’atteindre le déambulatoire des Apôtres et les terrasses extérieures.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Le message

Le message

La visite de la Basilique Notre-Dame de la Paix tout en procurant du plaisir incite au désir de rencontrer Dieu. Une atmosphère spirituelle nous saisit dès l’entrée, dans les intérieurs lumineux de ce géant architectural. Cette maison de Dieu témoigne d’une volonté de transmettre un message particulier: un message de Paix et d’Amour.
” Garde à jamais la famille humaine dans la paix, ô Notre-Dame de la Paix”

Voici le message transmis dans la prière de Jean-Paul II. ces paroles prononcées le jour de la consécration solennelle de la Basilique ouvrent une nouvelle page d’histoire de l’Eglise, mais aussi de celle d’une nation, d’un peuple. La Basilique devient un foyer inspirateur d’une tradition chrétienne bientôt vieille de cent ans dans ce pays. Au cœur de la Côte d’Ivoire, riche déjà de souvenirs, Notre-Dame de la Paix transmet alors son message universel, message adressé par tous les Ivoiriens à tous les habitants de la Terre

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Faire le Chemin de Croix

Faire le Chemin de Croix

CHEMIN DE CROIX

Le chemin de croix est la méditation de la passion de la vie du Christ ; de ce chemin de croix on pense aux souffrances du christ et on fait l’expérience de son amour à travers les stations.
En effet, cette méditation nous fait vivre avec amour notre propre croix, c’est ce que Jésus nous dit: « Celui qui veut marcher derrière moi, qu’il se renonce lui-même, qu’il prenne sa croix et me suivre » (Mt 16 : 24).
Le chemin de croix étant une dévotion Catholique, la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro nous propose de le faire en suivant la méditation d’après le Pape Saint Jean Paul II.

Le Chemin de croix d’ après Saint Jean-Paul II).

Introduction

Frères bien-aimés, disposons nos cœurs à la contemplation de la passion et de la mort de notre Sauveur. Sa mort nous révèle à la fois l’amour infini de Dieu pour nous et la profondeur de notre péché. En demandant pardon à Dieu, remercions-Le et reprenons notre route dans l’amour.

PRIONS:
Seigneur, nous allons méditer la passion et la mort de ton Fils; accorde-nous d’imiter dans notre vie son amour et de nous donner, comme lui, à toi et à nos frères. Par Jésus, le Christ Notre Seigneur. Amen.

1ère Station : JÉSUS EST CONDAMNÉ A MORT.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
La sentence de Pilate a été rendue sous la pression des grands prêtres et de la foule. La peine de mort et la crucifixion devaient apaiser leurs exigences, être une réponse à leurs cris : « Crucifie-le! Crucifie-le ! » Le gouverneur romain s’est désolidarisé de cette sentence en se lavant les mains, de même que précédemment il s’était désolidarisé des paroles du Christ identifiant son Royaume avec la Vérité. Pilate a essayé de préserver son indépendance, mais telle était et telle est la Réalité qu’on ne pouvait esquiver en se plaçant à l’ écart. Or ce drame constitue le commencement du dernier témoignage sur Dieu, Dieu qui a tant aimé le monde.

Nous nous tenons devant ce témoignage… et nous savons qu’ il ne nous est pas permis de nous en laver les mains.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

2ème Station : JÉSUS EST CHARGÉ DE SA CROIX.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
« Il a été compté parmi les pécheurs. » Il s’est donc avancé pour se placer sous la Croix, le corps lacéré, meurtri, le visage ensanglanté. Il porte sur lui la stupéfiante conséquence de ce que l’homme a fait de Dieu.

Pilate avait dit: « Ecce Homo », Regardez ce que vous avez fait de cet homme ! Dans cette exclamation une autre voix semble vouloir s’ élever que nous percevons par la foi: ” Regardez ce qu’ en cet homme vous avez fait de votre Dieu.”

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

3ème Station : JÉSUS TOMBE POUR LA PREMIÈRE FOIS.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Puisqu’ il a accepté le calice des mains du Père, il veut le boire jusqu’ à la lie. Ils peuvent s’en étonner ceux qui avaient vu son pouvoir sur les faiblesses humaines et sur la mort même. ” Il en a sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui- même” reprendront en chœur les membres du Sanhédrin.

Et lui, il accepte toutes ces vociférations qui semblent anéantir le sens de sa mission, de ses paroles, de ses miracles. Il veut tomber sous le poids de la croix, il sera fidèle jusqu’ au bout. ” Pas ce que je veux, mais ce que Toi Tu veux.”

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…
V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

4ème Station : JÉSUS RENCONTRE SA MÈRE.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Marie rencontre son Fils sur le chemin de la Croix. Sa croix à lui devient la sienne, son humiliation et l’opprobre public deviennent son humiliation à elle. Tel est l’ordre humain des choses, c’est ainsi que doivent le comprendre ceux qui l’entourent et c’est ainsi que son cœur le ressent.

« O toi qui as compati avec lui », c’est bien ainsi qu’il convient d’exprimer le mystère de cette souffrance. Bien que ce soit la sienne propre, elle t’atteint dans le tréfonds de ton être maternel et constitue une unité avec celle de ton Fils. Ainsi devaient être révélées les pensées d’un grand nombre.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

5ème Station : SIMON DE CYRÈNE AIDE JÉSUS A PORTER SA CROIX.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Simon de Cyrène, appelé à porter la croix ne le voulait sans doute pas. Il y a été contraint et marchait à côté du Christ, ployant sous le même fardeau, offrant ses épaules puisque celles du condamné s’avéraient trop faibles. Il était tout près, lui. Plus près que Marie, que Jean qui n’a pas été appelé à l’aider bien qu’il fût un homme.

Combien de temps a duré cette contrainte ? Combien de temps marcha-t-il à côté, faisant valoir par son attitude qu’il n’avait rien de commun avec le Condamné, ni avec sa faute, ni avec sa peine? Combien de temps marcha-t-il intérieurement séparé de l’Homme qui souffrait? ” J’ai eu soif, j’étais prisonnier, je portais la croix… L’as-tu portée avec moi? L’as-tu vraiment portée?

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

6ème Station : VÉRONIQUE ESSUIE LA FACE DE JÉSUS.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
La tradition nous parle également de Véronique. Peut-être est-elle quelque complément à l’histoire du Cyrénéen. Car justement on le sait : comme femme, elle ne s’est pas proposée pour porter la croix, et elle n’a pas été contrainte à le faire, mais elle a sans aucun doute porté la croix avec Jésus. Elle l’a donc portée comme elle a pu à ce moment précis, comme le lui avait dicté son cœur : en lui essuyant la face.

Le sens de ce détail peut être interprété en l’associant au discours eschatologique du Christ. Il se trouve bon nombre de gens pour demander : ” Seigneur, quand donc te l’avons-nous fait ? ” Et Jésus de répondre : ” Dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, vous l’avez fait à moi-même.” En effet, le Sauveur imprime ses traits sur chaque acte de charité, comme sur le voile de Véronique.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

7ème Station : JÉSUS TOMBE POUR LA DEUXIÈME FOIS.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
” Et moi, ver et non pas homme, honte du genre humain, rebut du peuple.” Ce psaume prophétique trouve sa pleine réalisation dans ces ruelles étroites et escarpées de Jérusalem au cours des dernières heures vécues par cette ville avant la Pâque.

Or nous savons que ces heures qui précèdent la fête sont fiévreuses, que les ruelles sont bondées. C’est dans ce contexte que s’accomplissent les paroles du psalmiste. Ils ne s’en rendent pas compte ceux qui montrent leur mépris, ceux pour lesquels il est devenu la risée, lui qui tombe pour la deuxième fois sous le poids de la Croix.

Il tombe par la volonté du Père qui s’est exprimée dans les paroles du Prophète car les Ecritures doivent s’accomplir.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

8ème Station : JÉSUS S’ADRESSE AUX FEMMES DE JÉRUSALEM.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Voici l’appel au regret, au véritable repentir, aux vrais pleurs pour les actes mauvais. Jésus dit aux filles de Jérusalem, navrées de le voir dans un tel état : ” Ne pleurez pas sur moi, pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants.” On ne peut glisser à la surface du mal, il faut l’atteindre aux racines. C’est ce que veut dire Jésus, lui qui savait et qui sait toujours ce qu’il y a dans l’homme. C’ est pourquoi, il doit rester à jamais le témoin le plus proche de nos actes et des jugements sur ces actes que nous formulons dans notre propre conscience.

Je t’en supplie, Seigneur, fais-moi vivre et marcher dans la vérité.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

9ème Station : JÉSUS TOMBE POUR LA TROISIÈME FOIS.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Nous prenons conscience de la mesure de l’anéantissement du Christ quand nous commençons à suivre les paroles du Prophète : ” Le Seigneur a fait retomber sur lui les crimes de nous tous… tous comme des brebis errantes nous étions errants, chacun suivait son propre chemin et le Seigneur a fait retomber sur lui les crimes de nous tous.”
Nous nous rendons compte de la mesure de cet anéantissement lorsque nous le voyons tomber de nouveau pour la troisième fois sous le poids de la croix.

Qui est Celui qui tombe, qui est Jésus-Christ ? ” Lui de condition divine ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Il s’est anéanti lui-même, obéissant jusqu’ à la mort, et la mort de la Croix.”

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

10ème Station : JÉSUS EST DÉPOUILLÉ DE SES VÊTEMENTS.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Par la bouche du Psalmiste, le Fils de Dieu dit à son Père : Tu n’as agréé ni holocauste ni sacrifice pour le péché… mais tu m’as façonné un corps.” Le corps de l’homme exprime son âme; le Corps du Christ exprime l’amour du Père : ” Alors j’ai dit : voici je viens& pour faire, ô Dieu, ta volonté.” Ce corps accomplit la volonté du Fils et celle du Père par chaque blessure, chaque crispation de douleur, chaque muscle déchiré, par 1′ épuisement des bras, par l’atroce élancement des tempes.

Ce corps accomplit la volonté du Père alors qu’il est dépouillé de ses vêtements et traité comme un objet de châtiment, alors qu’il cache en lui l’immense douleur de 1′ humanité profanée.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

11ème Station : JÉSUS EST CLOUÉ A LA CROIX.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
« Ils ont percé mes mains et mes pieds, ils ont compté tous mes os… Et moi élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Voilà la phrase qui exprime pleinement la réalité de la crucifixion. Il y entre cette atroce tension du corps que l’on a cloué comme un objet sur les travées de la croix pour l’anéantir. Et le monde entier entre dans cette réalité de la crucifixion, le monde que Jésus doit attirer à lui.

Et sur la croix, les premières paroles de Jésus sont : « Mon Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

12ème Station : JÉSUS MEURT SUR LA CROIX.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
L’homme qui était le Fils de Dieu, l’Unique, le Bien-aimé meurt cloué sur une Croix.
Aucune analyse humaine n’est en mesure de dévoiler le mystère du Christ agonisant sur la Croix. Mais il nous faut contempler ce qui fut le plus sacré dans l’histoire du monde : le plus grand Amour: ” l’amour de Dieu jusqu’ au mépris de soi».

Car sur la Croix se réalise la plus haute action du Fils en union avec son Père. .En Jésus, Il nous a réconciliés avec Lui.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

13ème Station : JÉSUS EST DESCENDU DE LA CROIX.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Quand le corps de Jésus est descendu de la croix et déposé dans les bras de sa Mère, alors apparaît de nouveau à nos yeux cet instant où Marie a reçu la salutation de Gabriel. Ce à quoi Marie a seulement répondu : ” Qu’il m’advienne selon ta parole ! ” Comme si elle voulait exprimer ce qu’elle vit maintenant. Dans le mystère de la Rédemption, la Grâce, c’est-à-dire le Don de Dieu lui-même, s’associe au rachat du cœur de l’homme. Nous sommes, dans ce mystère, gratifiés par le Don d’ En-Haut et en même temps rachetés par le Fils de Dieu.
Et Marie qui fut la plus gratifiée, est celle qui offre le plus par son cœur.

Jésus est de nouveau dans ses bras : il en était ainsi dans l’étable de Bethléem, durant la fuite en Egypte, à Nazareth et de nouveau maintenant au pied de la Croix.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

14ème Station : JÉSUS EST MIS AU TOMBEAU.

V. Nous t’adorons, Ô Christ et nous Te bénissons !
R. Par ta sainte Croix, Tu as racheté le monde
Après la descente de la Croix, on mit le corps de Jésus dans un sépulcre qui était la propriété de Joseph d’Arimathie. Cependant on l’y déposa en hâte, avant la Pâque qui commençait au crépuscule du jour.
Au milieu de toutes les tombes éparses sur notre terre il y en a une dans laquelle le Fils de Dieu a vaincu la mort.

L’arbre de vie duquel l’homme a été écarté par le péché se révèle de nouveau aux hommes dans le Corps du Christ, gage de notre résurrection.

Notre Père…
Je vous salue…
Gloire au Père…

V. Ayez pitié de nous, Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Que, par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix
R. Amen.

PRIÈRE DE CONCLUSION

Veille sur ta famille ici présente, accorde-lui pardon et réconfort, augmente sa foi, donne-lui la certitude de la rédemption éternelle.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Méditer le Chapelet

Méditer le Chapelet

Méditation du Chapelet

 

  • Chapelet pour la Paix tous les dimanches à 09h50
  • Chapelet à la Divine Miséricorde du lundi au vendredi à 15h à la Crypte de la Basilique.

Durant le mois de Mai, pérégrination de l’image de Notre Dame de la Paix et chapelet chez les fidèles du lundi au vendredi en compagnie des Pères du sanctuaire. Les fidèles intéressés peuvent s’inscrire au rectorat à partir du 15 avril de l’année en cours.

Durant le mois d’Octobre, méditation du Rosaire de 18h à 20h à la chapelle mariale

 “Le chapelet est ma prière préférée. C’est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur. “

Saint Jean Paul II, Rosarium Virginis Maria, 2002

 

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Adorer à la Crypte

Adorer à la Crypte

La Crypte de la Basilique Notre Dame de la Paix est ouverte tous les jours de la semaine :

  • Du Lundi au Vendredi de 07H00 à 17H00
  • Les samedis et dimanche de 08H00 à 17H00

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Célébrer la messe

Célébrer la messe

Du Lundi au Vendredi

Messe à 7h00 à la chapelle mariale

Le Samedi

Messe pour la Paix à 11h30 à la chapelle mariale.

Messe dominicale anticipée à 18h00 à la chapelle mariale

Dimanche et jours fériés

Messe à 10h30 au Maître-autel de la Basilique

Tous les jours un prêtre est à votre disposition au Rectorat de la Basilique pour la confession et/ou pour un entretien spirituel.

N.B: Ces horaires peuvent connaître des modifications lorsque les circonstances le commandent.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Félix Houphouët Boigny

La Basilique notre Dame de la Paix de Yamoussoukro peut être considérée comme l’expression de la foi et le résumé de l’action politique de celui qu’on appelle à juste titre le Père Fondateur de la nation ivoirienne: son Excellence Félix Houphouët Boigny, premier président de la république de Côte d’Ivoire.

Homme épris de paix, il avait fait du dialogue son arme politique de choix dans la résolutions des conflits. Sage et profondément croyant, le président Félix Houphouët Boigny savait néanmoins que la paix n’était pas uniquement le fruit d’habiles calculs politiques. Il était convaincu que la paix était un don de Dieu. Durant son long terme en tant que chef d’Etat, le pays qu’il dirigeait avait la réputation d’être une terre hospitalière et un havre de paix. En érigeant la Basilique Notre Dame de la Paix, le souhait du président était double. D’abord rendre grâce à Dieu pour le don de la Paix à la Côte d’Ivoire mais aussi rappeler à tous les africains et aux ivoiriens en particulier que la Paix devrait être notre religion à tous et qu’elle demeure la condition pour le progrès et le développement intégral de nos peuples.

Le président Félix Houphouët s’est éteint dans la paix du Seigneur le 7 décembre 1993 mais son souvenir continue illuminer tous les artisans de paix.

Organiser son pèlerinage

Organiser son pèlerinage

Pèlerinage et Veillée de Prière

La Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro accueille tous les fidèles qui désirent organiser un pèlerinage ou une veillée de prière.

*Il est cordialement demandé aux groupes de s’enregistrer au moins deux (02) semaines avant la tenue effective de l’évènement. Le groupe devra adresser un courrier de demande au Service Communication et Tourisme de la Basilique à l’adresse : pelerinagebasiliquendp@gmail.com

La lettre devra être accompagnée d’une lettre de demande du Curé ou de l’aumônier de la Paroisse d’origine autorisant la sortie, comportant les indications suivantes : nom du groupe, origine, date choisie pour l’évènement, estimation du nombre de personnes programme de la veillée.

NB : La Basilique se réserve le droit de suggérer une autre date et de modifier le programme selon le calendrier de ses activités et après échange avec les organisateurs du Pèlerinage.

Tout changement devra être communiqué au moins une semaine avant la tenue de l’évènement.

Le courrier de demande dument signé par les intéressés peut être déposé au secrétariat du Rectorat de la Basilique ou envoyé à l’adresse suivant : pelerinagebasiliquendp@gmail.com.

Pour toutes informations utiles, joindre le Service Communication et Tourisme au numéro suivant : +225 67312824

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Le Pape

Le Pape

 JEAN-PAUL II

Le Pape Jean Paul II (18 mai 1920 – 2 avril 2005) eut l’un des plus longs pontificats de l’histoire de l’Église. Pour les ivoiriens, il aura été le premier souverain pontife à avoir foulé la terre d’Eburnie et ce, à trois reprises : en 1980, en 1985 et enfin en septembre 1990 pour la dédicace de la Basilique Notre Dame de la Paix.

Au cours de son homélie, le Pape a rappelé qu’à toutes les époques et sur tous les continents, les fils de l’Église ont consacré le meilleur de leur art à l’édification de ces signes visibles qui aident à comprendre que Dieu habite au milieu de son peuple, que l’Église du Christ est fondée sur la terre des hommes.

Au cours de cette visite pastorale mémorable, le saint Père prit officiellement possession de la Basilique que le président Félix Houphouët Boigny offrit gracieusement au Saint-Siège. Il obtint également du président la promesse de la construction d’un hôpital (ouvert depuis 2013) à côté de la basilique afin que l’amour de Dieu ne soit pas séparé de l’amour des hommes.

 

Après sa mort en 2005, un autel avec une statue de bois à son effigie, lui fut consacré au sein de la basilique. Les fidèles peuvent s’y recueillir pour redire avec lui : « Garde à jamais la famille humaine dans la paix, Ô Notre Dame de la Paix ! Amen ! »

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

L’Architecte

L’Architecte

                PIERRE FAKHOURY

De ces propres mots, la basilique est le plus beau présent d’un homme à un autre homme. C’est dire à quel point, l’architecte de la basilique s’est totalement investi dans ce projet afin de donner vie aux aspirations spirituelles du chef de l’Etat. Le projet audacieux de la construction d’une basilique a certes germé dans l’esprit du Président Félix Houphouët Boigny, mais c’est bien Pierre Fakhoury qui lui a donné forme.

En effet, à cet architecte ivoirien d’origine libanaise fut dévolue la charge d’exprimer l’actualité de l’Eglise Catholique Romaine en terre ivoirienne en utilisant les technologies contemporaines les plus performantes. Quoiqu’il eût déjà à son actif la construction d’édifices tels que la cathédrale de Korhogo, la réussite de ce projet était redoutable pour son avenir.

C’était un rendez-vous avec l’histoire qu’il ne devait pas rater. Il fallait pour cela se garder de faire du « copier-coller » ; mais il ne s’agissait pas non plus de couper toute identification à l’antique tradition chrétienne. Avec l’aide des Bénédictins de Saint-Benoit-sur-Loire, Pierre Fakhoury a brillamment réussi ce pari en conjuguant tradition et modernité. En effet, si la Basilique Notre Dame de la Paix émeut, ce n’est pas tant à cause de sa ressemblance avec saint Pierre de Rome, mais parce que grâce au génie de l’architecte et de son équipe, elle a acquis sa propre identité en exposant le trésor de Foi à la lumière et aux couleurs de l’Afrique.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Le Fondateur

Le Fondateur

Félix Houphouët Boigny

La Basilique notre Dame de la Paix de Yamoussoukro peut être considérée comme l’expression de la foi et le résumé de l’action politique de celui qu’on appelle à juste titre le Père Fondateur de la nation ivoirienne: son Excellence Félix Houphouët Boigny, premier président de la république de Côte d’Ivoire.

Homme épris de paix, il avait fait du dialogue son arme politique de choix dans la résolutions des conflits. Sage et profondément croyant, le président Félix Houphouët Boigny savait néanmoins que la paix n’était pas uniquement le fruit d’habiles calculs politiques. Il était convaincu que la paix était un don de Dieu. Durant son long terme en tant que chef d’Etat, le pays qu’il dirigeait avait la réputation d’être une terre hospitalière et un havre de paix. En érigeant la Basilique Notre Dame de la Paix, le souhait du président était double. D’abord rendre grâce à Dieu pour le don de la Paix à la Côte d’Ivoire mais aussi rappeler à tous les africains et aux ivoiriens en particulier que la Paix devrait être notre religion à tous et qu’elle demeure la condition pour le progrès et le développement intégral de nos peuples.

Le président Félix Houphouët s’est éteint dans la paix du Seigneur le 7 décembre 1993 mais son souvenir continue d’ illuminer tous les artisans de paix.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Fondateur

Organiser un pèlerinage

Organiser

un pèlerinage

Recollection à la Basilique

un moment d’enseignement et de prière

Chanter à la Basilique

animer les Messe à la Basilique

Catéchèse par les Vitraux

enseignement de la parole de Dieu à travers les vitraux de la Basilique 

Prier à la Basilique

moment de reccueillement 

\

Préparer son Pèlerinage

preparer son pèlerinage

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Préparer sa visite

Préparer sa visite

Visite guidée pour les individuels

Aucune réservation n’est requise pour les individuels et les groupes constitués de 20 personnes au maximum. Pour les horaires d’accès à la billetterie, voir le menu Horaires et Tarifs.

Visite guidée pour les groupes

( 20 pers et plus)

Les groupes de 20 personnes ou plus doivent prévenir de leur arrivée au sanctuaire par voie de courrier adressé au service tourisme et pèlerinage de la basilique à l’adresse suivante pelerinagebasiliquendp@gmail.com ou en appelant au + 225 30 64 10 00 / +225 67 31 28 24.

La réservation peut également se faire dans le menu Réserver une visite.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Visite Guidée

Visite Guidée

La visite au sein de la Basilique se fait obligatoirement en compagnie d’un guide. Il y a un départ toutes les 30 min tout au long de la journée pour les individuels. La visite guidée comprend le tour du sanctuaire ainsi que le déambulatoire des Apôtres et les galléries auxquels on accède soit par les escaliers soit par les ascenseurs.

N.B: En raison des travaux de rénovation, les ascenseurs de la Basilique sont hors service jusqu’au 30 Septembre 2019. Les visites du niveau supérieur de la Basilique se feront donc uniquement en empruntant les escaliers et n’auront lieu que le week-end.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Nos Projets

Nos Projets

Projet Centre ‘’Notre Dame de la Paix’

Il s’agit de collecter des fonds pour la construction d’un Centre d’Accueil et de Spiritualité, d’une capacité de 250 places. Ce Centre sera destiné à accueillir et héberger les pèlerins de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro, leur procurer une formation humaine et spirituelle, soutenir l’Hôpital Saint Joseph Moscatti et les œuvres de charité, établir un dialogue franc et respectueux avec toute personnes de bonne volonté, dans un esprit de paix et de fraternité. Le Complexe architectural du Centre sera conçu selon critères écologiques, avec un maximum de fonctionnalités, mais dans le respect des principes esthétiques, avec un maximum de fonctionnalités, mais dans le respect des principes esthétiques, et beaux jardins. L’accessibilité des personnes avec un handicap sera garantie.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Baptême-Mariage-Consécration

Baptême-Mariage-Consécration

Vous avez la possibilité au sein de la Basilique de célébrer le sacrement de baptême de votre enfant, votre anniversaire de mariage ou de consacrer votre couple et votre famille à la Très Sainte Vierge Marie.

Pour toutes informations, prière prendre rendez-vous avec un Père du sanctuaire en appelant au secrétariat de la Basilique.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Organiser un événement

Visites sociales

Chanter à la Basilique

Chanter à la Basilique

Toute  chorale est la bienvenue pour l’animation de la Sainte Messe à la Basilique Notre Dame de la Paix. Toutefois, il importe qu’un courrier d’autorisation du  curé ou de l’aumônier de la paroisse soit déposé au Secrétariat de la Basilique Notre Dame de la Paix ou envoyé à l’adresse suivante pelerinagebasiliquendp@gmail.com.

L’exécution des chants sacrés à la Basilique doit pouvoir articuler solennité et sobriété; elle sera non seulement en connexion avec l’action liturgique mais aussi donnera une expression plus favorable à la prière pendant l’ensemble de la Célébration Eucharistique.

Étant donné les nombreuses sollicitations et pour des soucis de planification, il est demandé aux chorales d’adresser leurs demandes d’animation au moins un mois avant la date prévue. Si pour des raisons quelconques une chorale programmée au sanctuaire n’est plus en mesure d’honorer son engagement, elle est dans l’obligation de le notifier au secrétariat de la Basilique le plus vite possible.

Quelques observations pratiques  

  • Les tests de micros se feront à 09h30 avec les techniciens de la Basilique;
  • La Prière Universelle est introduite par un chant et conclue par le même chant (pas de chant après chaque intention);
  • Les chorales communieront après l’assemblée des fidèles;
  • La procession à la Chapelle Mariale est précédée par un chant et se termine par un autre, le premier sera de préférence un chant plus langoureux quant au second il est laissé à l’appréciation de la Chorale;
  • La visite guidée de la Basilique est gratuite pour la Chorale et a lieu juste après la Sainte Messe.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Musées

Musées

Visites éducative

Prier à la Basilique

Prier à la Basilique

Célébrer la Messe

Célébration Eucharistique

Méditer le Chapelet

Méditation du Chapelet

Adorer à la Crypte

Adoration du Saint Sacrement

Faire le Chemin de Croix

Méditation de la passion du Christ

Se Confesser

Sacrement du pardon

Ecoute spirituelle

Accompagnement spirituel 

Baptême - Mariage - Consécration

célébrer sacrements et sacramentaux à la Basilique

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Visite symbolique

Culte à la Basilique

Culte à la Basilique

HORAIRES DES OFFICES

  • MESSE EN SEMAINE

Du lundi au vendredi à 7h00 à la Chapelle Mariale

  • MESSE DU SAMEDI

Messe à 11h30 et 18h00 à la Chapelle Mariale

  • DIMANCHE ET JOURS DE FETE

Messe à 10h30 au Maître-autel de la Basilique

  • ADORATION A LA CRYPTE

Du lundi au vendredi de 7h30 à 17h00

Les samedis et dimanche de 8h00 à 17h00

  • CHAPELET

Chapelet à la Divine Miséricorde du lundi au vendredi à 15h à la Crypte de la Basilique.

Chapelet pour la Paix tous les dimanches à 09h50

  • CONFESSION

Tous les jours un prêtre est à votre disposition au Rectorat de la Basilique pour un entretien spirituel et /ou recevoir le sacrement du pardon.

Ces horaires peuvent être modifiés en fonction de célébrations exceptionnelles.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

La signification de la Basilique

Faire un don

Faire un don

Vous pouvez faire vos dons :

  • Via Orange Money au 67 31 28 24
  • Via le site orange.com/063710
  • Par chèque à l’ordre de : Fondation Internationale Notre Dame de la Paix
  • Par virement à NSIA Banque 042 04248 048364001279 51

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Messe

Présentation

Présentation

Comment nous trouver ?

Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident sunt in culpa qui officia.

Find Us

13005 Greenville Ave,
Etxtra, CA 70240

Phone

+22 140 006 754
+22 140 006 754 

Email

info@basiliquenotredamedelapaix.com

Nous ecrire

Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident sunt in culpa qui officia.

Techniques et matériels

Techniques et matériels

La Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro par son architecture évoque davantage le style gréco-romain antique. De nombreux éléments décoratifs africains se mêlent aux emprunts d’autres civilisations. Le sable rosé de Yamoussoukro, composant essentiel de la structure en béton, « pierre de nos temps », donne à l’ensemble sa couleur particulière et l’apparence d’être bâtie en pierre de taille.

La Basilique a été construite selon les plans de l’Architecte Pierre Fakhoury.

Par le style donné à l’édifice, avec son dôme haut de 158 mètres rappelant par sa forme plus grande celui de Saint Pierre de Rome, avec le jeu de ses très nombreuses colonnes (le péristyle : 128 colonnes doriques ; le parvis : 84 colonnes doriques ; le tambour : 48 colonnettes corinthiennes ; l’intérieur de la Basilique : 48 colonnes doriques, 12 colonnes ioniques, 48 pilastres corinthiens), l’Architecte répondait au goût du Président Félix Houphouët-Boigny pour le néoclassicisme.

 

  1. L’EXTERIEUR DE LA BASILIQUE

 

1.1. L’ALLEE PRINCIPALE ET LE PERISTYLE

Avant d’entrer dans la Basilique, le visiteur, le pèlerin, le fidèle, allant par l’entrée principale, passe par une allée en marbre (environ un kilomètre) entourée de jardins à la française.  Ensuite, il arrive à l’esplanade, vaste place de trois hectares qui peuvent accueillir plus de cent cinquante mille personnes. Deux rangées symétriques de colonnes (128 au total) forment un imposant péristyle. Elles délimitent l’esplanade en s’incurvant avec ses deux bras ouverts. Au milieu de cette place, l’Esprit Saint, sous la forme d’une colombe, étend ses ailes sur le sol. Répondant au dôme du sanctuaire, rythmant le péristyle (vers ses extrémités), quatre petites coupoles, surmontées elles aussi d’une boule et d’une croix dorée, coiffent quatre chapelles ouvertes. Celles-ci sont dédiées aux quatre Évangélistes, et celle de Saint Jean, au nord-est, abrite sept cloches de bronze (coulées en France) ; la plus grosse, le bourdon, pèse quatre mille trois cents kilos. A l’ombre du péristyle, le pèlerin arrivera à cette chapelle s’il suit les quatorze panneaux de bronze et de laiton du Chemin de Croix.

1.2. LE PARVIS ET LA TERRASSE EXTERIEURE

Après l’esplanade, l’on monte les marches pour se rapprocher de l’intérieur de la Basilique. On est alors sur le parvis. C’est un ensemble de quatre-vingt-quatre colonnes doriques dessinant une croix aux bras de longueurs différentes : une croix latine ; car la croix est présente depuis toujours dans le plan des églises catholiques ; elle rappelle au chrétien que Jésus, Fils de Dieu, est mort sur une croix et que c’est par cette passion que tout homme est sauvé. Ce parvis élève vers le ciel un énorme plancher protecteur, fait de larges caissons de staff. Il protège les verrières de la Basilique et peut abriter trente mille personnes debout.

C’est aussi une terrasse d’où l’on peut admirer les jardins et une partie du pays Baoulé si l’on se donne la peine d’y monter en prenant un des ascenseurs prévus. Là-haut, l’on est impressionné par la taille de la coupole : haute de soixante mètres et d’un diamètre de quatre-vingt-dix mètres à la base, elle est parmi les plus hautes du monde. Ce dôme, de forme hémisphérique, légèrement ogivale, doit son allure à des milliers de plaques d’aluminium laqué, installées sur une charpente en acier galvanisé. Mais la calotte supérieure est couverte à l’extérieur de verre étanche et donne à l’intérieur les vitraux de la verrière du Saint Esprit, sous la lanterne. Ce fut un grand moment dans l’histoire de la construction que la pose de cette lanterne haute de trente-huit mètres, pesant trois cents vingt tonnes avec ses colonnes en acier inoxydable. Les formes arrondies de ses anneaux, la sphère et la boule, ainsi que la croix qui les surplombe sont en aluminium anodisé couleur or qui brille, éclatant de la lumière du soleil tropical.

  1. L’INTERIEUR DE LA BASILIQUE

En entrant dans la Basilique, le visiteur passe sous le vitrail de la Sainte Vierge à qui le sanctuaire est dédié, rappelant ainsi le rôle primordial de Marie dans l’histoire du salut : par son « oui » à l’ange, elle a donné au monde le Sauveur. Marie est la porte par laquelle nous entrons pour aller au Christ. L’Église sur son chemin « progresse en suivant l’itinéraire accompli par la Vierge Marie qui avança dans son pèlerinage de foi, gardant fidèlement l’union avec son Fils jusqu’à la Croix ».

2.1. L’APERÇU GENERAL

On constate que l’intérieur de la Basilique est une rotonde parfaite. Cet immense espace intérieur peut contenir dix-huit mille personnes : sept mille places assises et onze mille debout. Les murs sont constitués de vingt-quatre grandes verrières disposées entre vingt-quatre piliers. Dans les vitraux, sont réparties vingt-deux portes et creusées deux chapelles dédiées à Notre-Dame de la Paix et à Saint Joseph.

L’intérieur de la Basilique est encore un ensemble de quarante-huit colonnes doriques pleines, de plus de trente mètres de haut. Elles courent autour du sanctuaire et s’élancent vers le déambulatoire et vers la coupole. Il y en a également douze de type ionique, creuses, qui cachent à l’intérieur, six escaliers, des câbles, les quatre ascenseurs qui permettent d’atteindre les terrasses extérieures situées à trente-quatre mètres de hauteur et le déambulatoire des Apôtres à trente-huit mètres.

2.2. L’INTERIEUR DE LA COUPOLE

C’est une véritable fontaine de lumière qui pénètre au cœur du bâtiment par la verrière placée au sommet de la coupole. Sur cette verrière de quarante mètres de diamètre, l’Esprit Saint, représenté sous la forme d’une colombe aux couleurs intenses, en occupe le centre. De cette colombe, partent des langues de feu, signe de la force que l’Esprit met au cœur des hommes. L’armature sombre de la coupole de staff bleu est constituée par sept anneaux circulaires, symbole des sept dons de l’Esprit Saint qui conduit et anime l’Église.

Dans sa partie inférieure, la coupole se prolonge par sept cercles jaunes qui rejoignent les vitraux des Apôtres. Le vitrail de Pierre occupe la place centrale, mettant en relief son rôle particulier dans le collège apostolique. Les Apôtres, unis autour de lui, constituent les colonnes et le fondement de l’Église. Sur les vitraux où ils sont représentés, ils portent avec eux le signe de leur martyre. Il nous est ainsi rappelé qu’être apôtre suppose de suivre le Christ et d’en être le témoin jusqu’au don total de sa vie. Aujourd’hui, les successeurs des Apôtres, les évêques, unis autour du Successeur de Pierre, le Pape de Rome, poursuivent la mission pastorale de guider le peuple de Dieu dans sa marche vers le Royaume. Ainsi, la lumière de l’Esprit Saint, par le ministère des Apôtres, est communiquée aux fidèles présents dans le sanctuaire, pour que, par la prière et l’écoute de la Parole du Christ, ils s’approchent de Dieu, et que par le témoignage, ils participent activement à la construction de l’Église.

2.3. LE CŒUR DE L’EDIFICE

Au centre du sanctuaire, se trouve l’autel majeur en marbre, surmonté d’un baldaquin. Sa place rappelle que l’Eucharistie est au cœur de la vie de l’Église et que le Seigneur rassemble autour de lui son peuple. L’Église est animée par le don que le Christ fait de sa vie dans le sacrifice eucharistique qui rend inutile tous les autres sacrifices. Le baldaquin est de laiton et de bronze avec une hauteur de vingt-huit mètres. Ce baldaquin à quatre colonnes est aussi marqué par la tradition africaine. En effet, comme dans la forêt tropicale, des lianes entourent les troncs d’arbres, des spirales enlacent les quatre fûts. Au sommet de chacun d’eux, le chapiteau repose sur un siège à empiétement ajouré, siège royal baoulé qui devient alors le trône du Roi des rois : Jésus Christ. Au sommet du baldaquin, s’élève vers le ciel une croix dorée surmontant une sphère, symbole de la terre des hommes. Vers la croix, se dirigent des rameaux de palmiers qui rappellent l’épisode évangélique de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Une grande coupole bleue foncée (de près de sept mètres de diamètre), figurant le ciel et ses étoiles de couleur jaune, domine l’autel. Dans son intérieur, cette coupole cache des projecteurs qui éclairent le magnifique lustre électrique à la française.

Derrière l’autel, deux constructions symétriques constituent les sacristies où les officiants se préparent aux célébrations liturgiques. Dans le marbre de mur de la sacristie, on voit une lumière perpétuelle au-dessus du tabernacle où est déposé le Saint Sacrement.

2.3. LES IDEES PRINCIPALES DES VITRAUX

Les vitraux représentent la plus grande surface de vitrail au monde, environ sept mille quatre cents mètres carrés. Les vitraux composent les murs de cette Basilique. Ils exposent et communiquent visuellement l’enseignement biblique. Cet art de peindre avec la lumière, typique de l’architecture des églises catholiques, a servi de « Bible en image » aux illettrés au Moyen Âge. Les vitraux de la Basilique de Yamoussoukro nous racontent l’histoire de l’amour de notre Dieu pour l’humanité, l’alliance scellée avec Moïse et renouvelée définitivement par la venue de Jésus qui a donné sa vie pour le salut de ses frères.

Les vitraux s’assemblent et par certaines correspondances, se groupent entre eux. Il y a quatre triptyques associant de grands thèmes théologiques, philosophiques et moraux.

Au milieu de chaque triptyque, le vitrail principal se laisse facilement reconnaître par sa forme voûtée, due à la grande rosace rayonnante qui le domine.

Sur les quatre grandes rosaces du sanctuaire, figurent quatre vertus cardinales, quatre exigences de la morale chrétienne : la Justice (vitrail Notre-Dame de la Paix), la Force (le Christ glorieux), la Tempérance (la faute originelle), la Prudence (le baptême de Jésus).

Les couleurs et les motifs propres à chaque triptyque puisent dans la philosophie grecque pour évoquer les quatre éléments de la Création : l’air, le feu, la terre et l’eau. Mais les vitraux montrent aussi la symbolique théologique des quatre triptyques:

            – Le triptyque Marial: d’un réalisme saisissant, le visage de Notre-Dame de la Paix capte et renvoie la lumière du Ciel. Il domine deux autres verrières qui racontent deux épisodes de la vie de Marie: Marie prie son fils aux Noces de Cana (Verrière de gauche); Marie au milieu des Apôtres le jour de la Pentecôte (Verrière de droite).

            – Le triptyque Christique: le « Christ Soleil » apparaît au milieu de ce triptyque. Le vitrail de droite représente le dernier repas de Jésus. Celui de gauche nous montre le passage à la Vie Nouvelle par la résurrection du Christ. Au centre, le Christ souriant montre la vocation de chacun, à savoir le partage de la gloire du Ciel. Les médaillons entourant le visage triomphant et heureux du Christ font référence à sa mort : les épines, l’échelle, les clous, le calice d’amertume, rappellent au chrétien que comme le Christ, il doit passer par la souffrance avant d’entrer dans la gloire.

            – Le triptyque de la Création : il resplendit des variétés de verts de l’accueillante nature, de l’abondante flore africaine. Toutes les richesses, à l’aube de l’humanité sont dans ces trois vitraux (la terre promise, la création du monde, le paradis). Mais nos premiers parents, poussés par le Mal (le serpent), commettent le péché originel et perdent ainsi le Paradis, lieu du bonheur et de la paix. Le vert appelle alors à la tempérance, à la mesure dans l’utilisation des biens de ce monde ; il préfigure l’Espérance de la Résurrection à venir.

            – Le triptyque de la Nouvelle Alliance : dans les entrelacs des bleus des mers et des océans, s’accomplit le Baptême de Jésus. L’eau, source de vie et de grâce divine, envahit le triptyque tout entier. Jésus qui a réalisé les promesses de l’Ancien Testament (le vitrail avec Moïse) donne la vie en surabondance (pêche miraculeuse) aux hommes qui lui obéissent, car la vie de Dieu en nous, passe toujours par l’obéissance.

* L’enseignement de Jésus

L’enseignement de Jésus est présenté sur huit vitraux. Trois d’entre eux rendent compte des paraboles, des guérisons et des prédications de Jésus ; le quatrième nous parle de Saint Paul, continuateur de son œuvre. Quatre autres vitraux nous présentent les témoignages qu’ont rendus de la vie de Jésus, les quatre Évangélistes. Le symbole propre à chaque Évangéliste, un animal ailé, selon les visions d’Ezéchiel et de Saint Jean, figure d’ailleurs sur le médaillon supérieur de son vitrail, le rendant ainsi facilement reconnaissable. C’est un lion pour Marc, un taureau pour Luc, un homme ailé tenant le livre des Évangiles pour Matthieu, un aigle pour Jean.

*Le diptyque du Christ-Roi et de la Nativité

Ce qui frappe dans les vitraux de la Basilique, c’est l’Afrique. Elle est particulièrement visible sur les deux vitraux représentant la journée des rameaux et la naissance de Jésus. De beaux cocotiers remplissent le bas et la partie supérieure des deux vitraux.

Le vitrail de la nativité : c’est le tableau classique de la nativité qui est mis dans le contexte de la végétation africaine. On voit Jésus, le Prince de la Paix qui vient de naître afin d’apporter la paix à notre terre africaine. Sa coloration bleue exprime, suivant une tradition iconographique byzantine, la divinité.

Le deuxième vitrail de ce diptyque représente la gloire du Christ-Roi lors de la journée des rameaux. Le Christ en gloire entre à Jérusalem suivi par la foule. Dans cette foule qui l’accueille et l’acclame, on reconnaît, agenouillé devant Jésus, le donateur, Félix Houphouët-Boigny et d’autres personnages qui ont contribué à la construction de la Basilique.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Histoire

Histoire

HISTORIQUE DE L’ARCHITECTURE

MONSIEUR FELIX HOUPHOUET BOIGNY

La Basilique Notre Dame de la Paix, la plus haute du monde, fut fondée par un homme de foi : le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Félix Houphouët-Boigny. Sa foi si profonde et si solide s’exprime par ce chef-d’œuvre, offert à Dieu en reconnaissance d’une grâce particulière : La Paix.

Grace à ses dons encore, la maintenance est en grande partie actuellement assurée.

Elle est gérée par la Fondation Internationale Notre-Dame de la Paix créée à cet effet par le Vatican et ayant son siège administratif à Yamoussoukro. Le Siège légale, lui est au Vatican.

MONSIEUR PIERRE FAKHOURY

Cette belle œuvre doit sa forme à l’architecte M. Pierre Fakhoury et à son directeur artistique M. Patrick d’Hautuille.

Plusieurs entreprises de renommée internationale ont participé à sa réalisation technique, pilotée et coordonnée par la « Direction et Contrôle des Grands Travaux » dont M. Antoine Césaréo était alors le Directeur Général.

LES PERES ET FRERES PALLOTINS

La responsabilité pastorale et spirituelle de la Basilique a été confiée par le Vatican à la Communauté des Pères et Frères Pallottins.

Depuis sa consécration par le Pape Jean Paul II le 10 septembre 1990, cette Eglise a le statut de Basilique mineure.

LA FONDATION INTERNATIONALE NOTRE DAME DE LA PAIX

Afin d’assurer l’entretien et le bon fonctionnement de la Basilique, il a été créé en l’Etat de la cité du Vatican, une fondation autonome dénommée « Fondation Internationale Notre Dame de la Paix » (F.I.N.D.P)  par le Pape Jean-Paul II.

Le siège légal de la Fondation Internationale Notre-Dame de la Paix est au Vatican et son siège administratif est établi à Yamoussoukro. Elle est administrée par un Conseil d’Administration composé de huit (8) membres. La Secrétaire d’Etat chargée par le Pape de le représenter auprès du Conseil d’administration et d’en coordonner les activités. Le Nonce Apostolique en Côte d’Ivoire qui représente le Pape, assure la transition entre la Secrétaire d’Etat du Vatican et le Conseil d’Administration de la Fondation Internationale Notre-Dame de la Paix, qui a pour buts :

  • De fournir les moyens pour promouvoir le rayonnement spirituel et pastoral de la Basilique Notre-Dame de la Paix,
  • De fournir les œuvres annexes : centre médical, station de radiodiffusion, université et autres réalisations éventuelles,
  • De veiller à l’entretien et à la mise en valeur de l’ensemble des oeuvres.

Le 10 Aout 1985, lors de sa seconde visite en Côte d’Ivoire, la Pape Jean Paul II bénit la première pierre placée sous la Basilique actuelle. Désormais sa présence spirituelle accompagnera l’histoire de l’édifice. Un an plus tard ; les premiers coups de pioche font démarrer les travaux de l’énorme chantier. Trois bonnes années s’écouleront, temps record pour une réalisation d’une telle envergure, avant que la nouvelle Eglise soit consacrée.

En attendant, seule la foi ardente et noble de ceux qui la bâtirent, permit dans une atmosphère d’enthousiasme et de ferveur qui en accéléra l’exécution, de déplacer en trois mois huit cent mille mètres cubes de terre sous la futur construction et de structurer les fondations solides qui la supportent ( le poids de la partie centrale est estimée à 98.000 tonnes.) l’édifice repose alors sur un socle granitique respectant ainsi le vœu du Maitre d’ouvrage de se conformer, symboliquement, à la parole de Jésus-Christ :

 « Tu es Pierre et, sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise » (Mathieu 16,18)

C’est l’an 1990 que les portes de Notre Dame de la Paix s’ouvrirent à tous les fidèles et à tous les hommes de bonne volonté que la majestueuse colonnade du péristyle accueille comme à bras ouverts dans un large geste d’amour.

Lorsque l’on entre dans la Basilique, lorsqu’on traverse son péristyle et ses jardins, on est saisi à chaque détour par les souvenirs de différentes cultures et civilisations ; son architecture, où domine le style gréco-romain, rassemble ce que l’homme a pu inventer de plus prestigieux et de plus intéressant au cours de son Histoire, et ceci avec les techniques les plus actuelles.

N’oublions pas cependant qu’exceptionnellement dans son genre, cette Basilique est de marque Africaine, en particulier Ivoirienne : les éléments décoratifs Africains s’incorporent à tous les apports extérieurs. Elle a surgi sur le sol Ivoirien, car c’est le sable rosé de Yamoussoukro, composant essentiel du béton architectonique, « pierre de notre temps », qui a donné à l’ensemble sa couleur et une apparence de pierre de taille.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Réserver une visite

Réserver une visite

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Conseils de Visite

Conseils de Visite

QUELQUES PRÉCISIONS…

Pour les visites individuels, aucune réservation n’est à effectuer. Cependant, toutes les visites requièrent la présence d’un guide et le paiement d’un ticket à la billetterie. Il y a des départs pour la visite toutes les 30 min.

Pour les groupes de 20 personnes et plus, une réservation est obligatoire en contactant le service Tourisme et communication de la Basilique. Pour les réservations, se référer au menu Réserver une visite ou adresser un mail à pelerinagebasiliquendp@gmail.com

Pour les délégations officielles et les représentations diplomatiques, la visite de la basilique suit un protocole et est gérée directement par le rectorat de la Basilique. Ces visites doivent être annoncées au préalable au rectorat de la Basilique ou au service Tourisme et Communication. 

Il existe un accès à la Basilique pour les personnes en fauteuil roulant. 

L’accès au sanctuaire est interdit aux animaux.

Les prises de vue sont interdites à l’intérieur de la basilique durant la visite. Des espaces sont prévus pour les photos et vous seront indiqués par les guides.

CODE VESTIMENTAIRE…

La Basilique étant un lieu saint, les pèlerins et les touristes sont invités à apporter une attention toute spéciale à leur vêtement, signe de la dignité du corps et de la beauté dont Dieu veut les revêtir.

  • Pour les dames: il est demandé de porter des jupes ou robes au moins à hauteur des genoux. Les jupes courtes ou vêtements transparents ou décolletés sont déconseillés.

  • Pour les hommes: il est demandé de porter des pantalons , les culottes et les bermudas sont tolérés pourvus qu’ils ne soient pas  au dessus des genoux.

  • Les casquettes, les bérets ou les chapeaux sont interdits à l’intérieur du sanctuaire.

La Basilique se réserve le droit d’interdire l’accès au sanctuaire à toute personne ou à tout groupe de personnes ne respectant pas les présentes dispositions.  

 

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Galérie photo

Galérie photo

Ouverture de la Porte sainte à la Basilique Notre Dame de la Paix

Le Dimanche 20 novembre 2016, Solennité du Christ Roi de l'Univers ; pour marquer la clôture de l'Année de la Miséricorde, il a été procédé à la fermeture de la Porte Sainte en la Basilique-Sanctuaire Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro. Ainsi, après une prière...

Adoration du Saint Sacrement

Initiée depuis l'an dernier à la Basilique, l'adoration quotidienne du Saint Sacrement est pour les fidèles chrétiens, un moment privilégié de cœur à cœur avec le Seigneur! Dans le recueillement, la prière et la méditation, nous parlons au Seigneur et Il nous parle!...

Pèlerinage des jeunes de la ville de Yamoussoukro

Dimanche 14 février 2016, les jeunes de la  ville de Yamoussoukro et des localités environnantes, se sont donnés rendez-vous pour leur traditionnel pèlerinage du temps de Carême. Comme chaque année, ce fut une occasion pour les jeunes de Yamoussoukro, de se réunir...

JMJ 2016 à Cracovie

Du 26 au 31 juillet 2016, les jeunes du monde entier sont attendus aux Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), qui se tiendront à Cracovie, en Pologne. Les JMJ 2016 seront les secondes à se dérouler en Pologne, après celles de Czestochowa en août...

Horaires et Tarifs

Horaires et Tarifs

Horaires des visites

La Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro est ouverte tous les jours de l’année de 08h00 à 17h00. Il y a un départ toutes les 30 min pour la visite de la basilique.

Le dimanche et les jours de fête, la visite a lieu juste après la Sainte Messe.

Prix des tickets de visites individuels

  •  Élèves et Étudiants              : 500   fcfa

  • Adultes Nationaux                : 1000 fcfa

  • Adultes Non-Nationaux       : 2000 fcfa

  • Parking                                     : 500 fcfa

 

Prix des tickets de visites de groupes:

Les groupes de plus de 100 personnes bénéficient d’un  prix forfaitaire pour la visite. Prière se signaler auprès du service Tourisme de la basilique.

 

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Découvrir la Basilique

Découvrir la Basilique

Historique et Fondation

Histoire de l’architecture de la Basilique

Structure de la Basilique

le volet technique de l’architecture

Les attractions

Les éléments à découvrir au sanctuaire

L'équipe Pastorale

La Communauté des Frères et Pères Pallotins

Galérie Photo

Les images de la Basilique

b

Nos Projets

Les différents projets

Faire un don

Faire une offrande à la Basilique

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Organiser une visite

Organiser une visite

Horaires et Tarifs

Les heures auxquelles vous pouvez organiser une visite

Conseils de Visite

Les heures auxquelles vous pouvez organiser une visite

Galerie photo

Les heures auxquelles vous pouvez organiser une visite

Localisation

Les heures auxquelles vous pouvez organiser une visite

\

Reserver une visite

Les heures auxquelles vous pouvez organiser une visite

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Contact

Nos contacts

Entrez en contact avec nous

Comment nous trouver ?

Toutes les informations sont renseignées ci dessous

Trouvez nous

Rue de St.France, Yamoussoukro

Téléphone

(225) 67 31 28 24

(225) 30 64 10 00

Nous écrire

Nous vous donnons l’occasion de nous contacter par mail en utilisant le formulaire ci dessous

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Annonces

Visite

VISITE GUIDÉE DE LA BASILIQUE

Horaires :

 Lundi au Samedi de 08h00 à 17h00

 Dimanches & jours de fête : après la Messe jusqu’à 17h00

Tarifs par personne

 CIVILS Non-nationaux  :            2.000 F CFA

 CIVILS Nationaux :                      1.000 F CFA

 Personnel de l’Armée :                  500 F CFA

 Élèves, étudiants, PÈLERINS :      500 F CFA

Prises de vue : N.B : Les photos sont strictement interdites à l’intérieur du Sanctuaire.

Accès interdit aux animaux

Facilités : Buvette; Boutique (vente d’objets de piété et de souvenirs); cantine ;

Sous-bois pour récollection :

– Appatam de 100 places et +, couvert et éclairé (1000F/pers.) ;

– Terrasse non couverte (100F/pers.).

Basilique Notre-Dame de la Paix- B.P. 1888 Yamoussoukro / Tél.: 30 64 10 00 / Fax : 30 64 10 21

Lectures du jour

Aujourd’hui 10 Février 2017, Vendredi de la 5ème Semaine du Temps Ordinaire,  Ste Scholastique, Moniale

Première lecture « Vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal » (Gn 3, 1-8)

Lecture du livre de la Genèse

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs
que le Seigneur Dieu avait faits.
Il dit à la femme :
« Alors, Dieu vous a vraiment dit :
“Vous ne mangerez d’aucun arbre du jardin” ? »
La femme répondit au serpent :
« Nous mangeons les fruits des arbres du jardin.
Mais, pour le fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin,
Dieu a dit :
“Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas,
sinon vous mourrez.” »
Le serpent dit à la femme :
« Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !
Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez,
vos yeux s’ouvriront,
et vous serez comme des dieux,
connaissant le bien et le mal. »
La femme s’aperçut que le fruit de l’arbre devait être savoureux,
qu’il était agréable à regarder
et qu’il était désirable, cet arbre, puisqu’il donnait l’intelligence.
Elle prit de son fruit,
et en mangea.
Elle en donna aussi à son mari,
et il en mangea.
Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent
et ils se rendirent compte qu’ils étaient nus.
Ils attachèrent les unes aux autres des feuilles de figuier,
et ils s’en firent des pagnes.
Ils entendirent la voix du Seigneur Dieu
qui se promenait dans le jardin à la brise du jour.
L’homme et sa femme allèrent se cacher aux regards du Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin.

– Parole du Seigneur.

Psaume (31 (32), 1-2, 5cdef, 6-7)

R/ Heureux l’homme dont la faute est enlevée ! (31, 1a)

Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense,
dont l’esprit est sans fraude !

J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
en confessant mes péchés. »
Et toi, tu as enlevé l’offense de ma faute.

Ainsi chacun des tiens te priera aux heures décisives ;
même les eaux qui débordent ne peuvent l’atteindre.
Tu es un refuge pour moi, mon abri dans la détresse ;
de chants de délivrance, tu m’as entouré.

 

Évangile « Il fait entendre les sourds et parler les muets » (Mc 7, 31-37)

Alléluia. Alléluia. Seigneur, ouvre notre cœur pour nous rendre attentifs aux paroles de ton Fils. Alléluia. (cf. Ac 16, 14b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,

Jésus quitta le territoire de Tyr ;
passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée
et alla en plein territoire de la Décapole.
Des gens lui amènent un sourd
qui avait aussi de la difficulté à parler,
et supplient Jésus de poser la main sur lui.
Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule,
lui mit les doigts dans les oreilles,
et, avec sa salive, lui toucha la langue.
Puis, les yeux levés au ciel,
il soupira et lui dit :
« Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »
Ses oreilles s’ouvrirent ;
sa langue se délia,
et il parlait correctement.
Alors Jésus leur ordonna
de n’en rien dire à personne ;
mais plus il leur donnait cet ordre,
plus ceux-ci le proclamaient.
Extrêmement frappés, ils disaient :
« Il a bien fait toutes choses :
il fait entendre les sourds et parler les muets. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

http://www.aelf.org/office-messe

CONSECRATION DE LA BASILIQUE

Arrivé à 19h30, le dimanche 9 septembre 1990, à l’aéroport de Yamoussoukro, (…), le Pape accueilli par le Président Houphouët-Boigny, gagnait aussitôt la résidence spécialement construite pour lui dans le cadre de la donation de la Basilique Notre-Dame de la Paix faite au Saint-Siège.

Le lundi 10 septembre 1990, à 08h30, le Pape consacrait la nouvelle Basilique dédiée à Notre-Dame de la Paix.

C’est un sanctuaire, un lieu de prière, de recueillement, de pèlerinage et de rayonnement du message de la Paix : « (…) Garde à jamais la Famille Humaine dans la Paix, ô Notre Dame de la Paix ».

A propos de nous

 

A qui est-ce que nous nous adressons à travers ce site?

Nous nous adressons à tout le monde! D’une manière particulière, nous rappelons d’abord aux personnes qui aiment la prière que la Basilique est un lieu privilégié pour le recueillement, pour les messes d’actions de grâce, pour les journées spirituelles, pour les pèlerinages, etc.

Ensuite nous invitons tous les artistes et toutes les personnes intéressées par la beauté artistique à se régaler en contemplant le génie inégalable de l’architecture chrétienne sur une terre Africaine.

Enfin, nous nous adressons aux curieux…, quelque soit la culture ou la philosophie, nous vous réservons quelques agréables surprises.

Nous sommes sûrs que qui que vous soyez, nous avons quelque chose en commun: la soif de la paix, pour nous-mêmes, pour nos frères et sœurs, pour notre pays et pour le monde.

[row]

[span12]

Le message de la Basilique

Le message que la Basilique adresse à tout pèlerin, fidèle et touriste est celui d’une spiritualité mariale prônant la charité, la justice, la paix, la réconciliation et la fraternité, “sur un continent éprouvé par les divisions et l’angoisse” comme le rappelait le pape Jean-Paul II, le 10 septembre 1990, lors de la consécration de cette Basilique.

Dans les pages qui suivent, à travers la visite virtuelle de l’édifice nous vous aiderons à localiser et découvrir l’histoire et le message de la Basilique. Aussi, trouverez-vous quelques informations pour toutes les personnes qui aimeraient visiter la Basilique. Que le Seigneur vous bénisse!

[/span12]

[/row]

[row]

[span5]

Contacts

Localisation
Yamoussoukro, Quartier Riviera

Autres Contacts

Téléphone: +225 30 64 00 00

Email: basiliquendp@gmail.com

[/span5]

[span7]

Carte

[frame align=”none”]

Google Maps - Google Chrome

[/frame]

[/span7]

[/row]

Tourisme

Le tourisme religieux représente une partie de la vocation de ce sanctuaire. Le tourisme peut en lui-même être un lieu privilégié d’évangélisation et de catéchèse. Une nouvelle évangélisation se fait par une catéchèse centrée sur les vitraux et par la proposition du message de la Basilique – message de Paix et d’Amour – adressé à toute personne de bonne volonté.

DSC_0680-minDepuis l’ouverture de la Basilique, nombreux sont les touristes et les pèlerins qui viennent visiter ce lieu sacré. Les chrétiens y honorent Dieu tout Puissant par l’intercession de la Sainte Vierge Marie. Ils lui confient les problèmes de paix dans le monde, ainsi que leurs problèmes personnels. Cet œuvre est également un patrimoine culturel. La sérénité de ce lieu s’exprime par la beauté, l’harmonie architecturale des lignes, la tranquillité des jardins et nous fait penser à Dieu, Créateur de l’homme et de l’univers.

Les visites à la Basilique ont lieu tous les jours.
– Du lundi au samedi – de 08h30 à 17h00,
– Dimanche et jours de grandes célébrations – après la Messe.

* Le programme habituel des visites peut être modifié en fonction des offices et des pèlerinages.

DSC_0615-minL’accès à la Basilique est libre et gratuit pour des motifs de prière ; au touriste qui souhaiterait visiter les lieux, il est demandé une contribution destinée à la maintenance et l’entretien des locaux.

La visite pour des motifs de tourisme est sujette à une tarification incluant la participation du visiteur à l’entretien des locaux. Cette tarification se présente comme suit :

– 1 Euro = 655.9 F CFA
– Non-nationaux 2000 f CFA *
– Nationaux 1000 f CFA
– Personnes de l’armée 500 f CFA
– Élèves et Étudiants, Personnel de l’Armée 500 f CFA
Appareil photo ; Caméra 500 f CFA

* Le tarif de 2000 f CFA pour les Non-nationaux inclut le ticket pour l’utilisation de l’appareil photo ou de la caméra.

Les visites sont payées en monnaies locales. Après l’achat des tickets, il est fait appel au Guide qui se charge de l’accompagnement du visiteur ou du groupe.

 

Messes & Activités para-liturgiques

Messes

DSC_0147-min Horaires des Messes à la Basilique

– du lundi au vendredi : à 07h00 à la Chapelle Mariale

– samedi : à 11h30 à la Chapelle Mariale; et à 18h00, Messe anticipée du dimanche

– dimanche et jours de solennité : à 10h30 devant le Maître-Autel

Autres: pendant les pèlerinages, selon le programme préétabli.

 

 

Autel-minAdoration du Saint Sacrement

– du lundi au vendredi : de 12h00 à 17h00 à la Crypte

– samedi : de 11h00 à 11h30, et de 17h00 à 18h00 à la Chapelle Mariale

– dimanche : de 09h00 à 09h50 à la Crypte de la Basilique

 

Confessions 

– du lundi au vendredi à la demande

– tous les samedis à 17h30

Akwaba

La basilique notre dame de la paix

Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

La Basilique, Un joyaux architectural

La Basilique Notre Dame de la Paix est le fruit d’un travail architectural de haute qualité.
Nous vous invitons à le découvrir

Un lieu de recueillement

Vous trouvez dans cette basilique, l’atmosphère adéquate pour vous recueillir et vous ressourcer spirituellement

Actualités de la basilique

Retrouvez toutes les nouvelles de  la Basilique notre dame de la Paix

Visite virtuelle de la basilique

Tour de la Basilique.
La première pierre de l’édifice a été posée le 10 août 1985 et bénie par le Pape Jean-Paul II. La basilique est bâtie sur une surface de cent trente hectares, avec un volume de terrassements de 800 000 m3

La Basilique

Centre

Piliers

Sanctuaire

Au Coeur de la Basilique Notre Dame de la Paix

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est l’édifice religieux catholique le plus grand au monde. Son apparence rappelle celle de la basilique Saint-Pierre à Rome.

Profitez d'une visite guidée

En individuel ou en groupe, vous avez la possibilité d’être accompagnés pour la visite de la Basilique. Rejoignez-nous lors de votre prochain passage à Yamoussoukro.

Faire un don

Vous pouvez soutenir les activités de la Basilique aux travers de vos dons.
Vos dons permettent d’entretenir cet édifice qui fait la fierté de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique et du Monde.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.
Edifice religieux catholique le plus grand au monde.

Livre d’or

[gwolle_gb]

OUVERTURE AU CULTE

perePallottinsL’ouverture officielle de la Basilique Notre-Dame de la Paix au culte a lieu le 1er janvier 1991, solennité de Sainte Marie Mère de Dieu, avec l’arrivée des Pères Pallottins et l’introduction de cette première équipe pastorale.

A cette occasion, les fidèles de Yamoussoukro, ainsi que les prêtres des paroisses voisines sont venus accueillir les nouveaux prêtres qu’étaient les Pères Aleksander Pietrzyk et Andrzej Maciejewski.

Cette équipe s’agrandira au fil du temps avec l’arrivée des Pères Antoine Myjak, François Harelimana, Ireneusz Ropiak, Stanislaw Skuza, Janvier Gasore, Piotr Karp, Jaroslaw Buchholz, Francis Bitchong, Roman Rusinek, Tadeusz Bazan, Zenon Bazan, Wladyslaw Gajur et des Frères Cesary Czerwinski et Zbigniew Klos.

L’équipe actuelle est composée de 4 membres que sont :

– Le Père Stanislaw Skuza, Recteur de la Basilique

– Le Père Janvier Gasore

– Le Frère Diacre Cezary Czerwinski

Les différents Recteur qui se sont succédé à la tête de la Basilique sont:

– Le Père Aleksander Pietrzyk, de 1991 à 1998

– Le Père Jaroslaw Buchholz, de 1998 à 2001

– Le Père Stanislas Skuza, depuis juin 2001

“Que Notre-Dame protège l’Afrique!”

Discours du Saint-Père lors de la cérémonie de congé à l’aéroport international de Yamoussoukro

papeConsecrationLe lundi soir 10 septembre 1990, au cours de la cérémonie de congé à l’aéroport international de Yamoussoukro, le Saint-Père s’est adressé aux autorités religieuses, civiles et politiques, ainsi qu’à tous les habitants de la Côte d’Ivoire. Voici le texte du discours prononcé par le Pape:

 

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Cardinal,
chers Frères dans l’épiscopat,
Mesdames, Messieurs,

1. Au moment d’achever ma brève visite en Côte d’Ivoire, je tiens à remercier Son Excellence Monsieur le Président de la République pour l’accueil qu’il m’a réservé avec ses collaborateurs. Et ma gratitude va de même aux Pasteurs de ce pays, Monsieur le Cardinal Bernard Yago, Monseigneur Vital Yao ainsi que tous ceux qui les ont entourés pour préparer cette journée.

J’ai été très sensible au dévouement, souvent discret, des autorités civiles et des différents services qui ont assuré avec efficacité le bon déroulement de mon séjour; à nouveau, je les en remercie cordialement.

2. Deux événements ont jalonné cette journée qui restera mémorable. Il m’a été donné de célébrer la consécration de Notre-Dame de la Paix, le grand sanctuaire que vous avez voulu, Monsieur le Président de la République, comme un signe de la foi chrétienne à laquelle plusieurs générations de vos compatriotes ont adhéré et que partage une partie de la population ivoirienne. Et c’est pour moi un sujet de satisfaction que soit érigée la Fondation internationale Notre-Dame de la Paix qui aura pour mission quelques-unes des œuvres charitables et éducatives auxquelles l’Église a toujours été attachée.

Cette fondation témoigne de la vitalité de l’Église, établie dans votre peuple grâce à l’apostolat des missionnaires venus d’ailleurs, et qui a désormais une histoire réellement ivoirienne. L’Église catholique a maintenant plongé ses racines dans la terre d’Afrique. Je suis heureux de dire ici que l’Église universelle bénéficie de l’apport spécifique des jeunes Églises particulières présentes dans toutes les régions du monde.

L’autre événement de ce jour, c’est la première réunion préparatoire, tenue sur ce contient même, en vue de l’Assemblée spéciale du Synode des Évêques pour l’Afrique. C’est pour moi une joie d’avoir pu y participer ici, car la réflexion qui va se développer à présent dans toutes les Églises particulières du continent est un réel motif d’espérance pour l’avenir.

3. Au cours de cette nouvelle visite en Côte d’Ivoire, je n’ai pu me rendre en beaucoup de lieux où j’aurais aimé rencontrer votre peuple. Aussi voudrais-je exprimer à tous les Ivoiriens ma sympathie et mon estime. Je forme pour chacun d’eux, pour chaque famille, pour chaque communauté des vœux fervents.

Les difficultés qui affectent actuellement votre continent tout entier me sont connues. La crise économique entrave le développement pour lequel tant d’efforts ont déjà été accomplis; elle provoque trop d’inquiétudes et de souffrances. L’Église, sans avoir une compétence directe dans ce domaine, ne peut cependant y rester indifférente. Non seulement elle ne cesse d’appeler l’attention sur les enjeux profondément humains des problèmes posés par le développement, mais elle engage ses membres à prendre une part active à tout ce qui contribue à favoriser le bien-être et, il faut le dire, la dignité des hommes et des femmes dans l’ensemble de la famille humaine.

À l’occasion de ce voyage, j’ai tenu à renouveler, une fois encore, mon appel à la communauté internationale pour que la solidarité des peuples s’exerce généreusement en faveur des nations moins favorisées. J’espère que cet appel rencontrera de plus en plus la compréhension et suscitera les initiatives et les engagements rendus nécessaires par la simple justice qui est une dans le monde entier.

À ce propos, je voudrais évoquer ici le grave problème des réfugiés et des personnes déplacées sur lequel je me suis déjà exprimé au début de ce voyage. Et je pense avec une douloureuse sollicitude aux nombreux réfugiés accueillis sur le territoire de Côte d’Ivoire et d’autres pays voisins, à la suite de circonstances tragiques. J’espère que la solidarité internationale aidera votre pays à les assister le mieux possible.

Je souhaite à tous les habitants de ce pays de pouvoir poursuivre activement la mise en valeur de leurs richesses, non seulement celles que produit le sol, mais aussi les richesses irremplaçables des personnes, avec leurs précieuses traditions, leur potentiel d’intelligence et de qualités personnelles qu’il faut épanouir. De tout cœur, je souhaite aux Ivoiriens d’avancer dans la concorde et le respect mutuel vers la construction d’une société toujours plus harmonieuse, où personne ne soit délaissé. Ce vœu s’adresse particulièrement aux élites: leurs compatriotes comptent sur leurs compétences, exercées dans un esprit de service désintéressé en faveur de l’ensemble de la communauté. Mes vœux vont aussi aux jeunes, dans l’espoir que leur formation les conduira aux professions qualifiées dans les divers domaines utiles à la vie du pays.

À tous, je souhaite que les valeurs morales, élément primordial du patrimoine ancestral uni à ce qu’inspire l’esprit de l’Évangile, demeurent la base solide de leurs engagements pour le bien commun.

4. J’aimerais maintenant dire ma cordiale affection à tous les membres de l’Église catholique en Côte-d’Ivoire. J’adresse ce salut à chacun des Pasteurs, des prêtres, des religieux, des religieuses, des catéchistes, des animateurs des divers mouvements. Je pense à toutes vos communautés de baptisés, celles des villes et celles des villages: je tiens à leur dire que j’apprécie leur fidélité à l’Évangile qu’ils ont accueilli; en chaque communauté, aussi humble soit-elle, les baptisés constituent le peuple de Dieu, le sanctuaire véritable qui a pour pierre angulaire le Christ lui-même, je l’ai dit ce matin.

Chers frères et sœurs catholiques, je vous encourage à travailler pour le bien de tous les hommes et toutes les femmes de ce pays, en appliquant l’enseignement social de l’Église, dans un dialogue ouvert à tous, conscients de la part de responsabilité qui revient à chacun là où il se trouve dans l’esprit fraternel que le Christ nous demande de vivre.

Mes vœux vont à toutes vos familles, dont le rôle est primordial dans le tissu social par leur stabilité, par leur sens de la solidarité élargie au-delà du foyer proprement dit, par leur mission de premiers éducateurs qui transmettent aux jeunes les valeurs morales et spirituelles.

Ma pensée va également à tous ceux qui, parmi vous, se dévouent pour apporter soulagement et réconfort à leurs frères et sœurs éprouvés par la maladie et la souffrance. Vous répondez ainsi à une exigence évangélique essentielle, car le Seigneur lui-même reconnaît les malades et les pauvres comme les privilégiés de son amour.

5. J’aimerais adresser aussi un salut cordial aux Ivoiriens aux Ivoiriens qui appartiennent à d’autres confessions chrétiennes et d’autres traditions religieuses. Je les remercie de leur accueil sympathique. Je souhaite qu’ils rencontrent auprès des catholiques de véritables frères, qu’ils continuent avec eux un dialogue sincère et empreint de respect mutuel, car l’entente amicale et la connaissance mutuelle favorisent une collaboration positive dans les nombreuses tâches qui requièrent la générosité de tous.

6. Monsieur le Président, en prenant congé de votre pays, je voudrais vous remercier encore d’avoir été mon hôte en Côte d’Ivoire.

Vous avez désiré que la Basilique de Yamoussoukro soit dédiée à Notre-Dame de la Paix. La piété chrétienne, en effet, invoque souvent la Vierge Marie comme la Reine de la Paix. Aussi, permettez-moi de vous dire que j’apprécie particulièrement votre choix. Et je souhaite que l’intercession de la Reine de la Paix rende fructueux les efforts de tous ceux qui travaillent à régler de manière pacifique les conflits qui déchirent encore certaines régions de ce continent. Que la Vierge Marie, honorée dans ce sanctuaire, éclaire et inspire la vie de tous les Africains!

Au terme de mon septième voyage en Afrique, c’est avec ferveur que je forme des vœux pour l’épanouissement des peuples de cette terre bien-aimée. J’implore la bienveillante protection de Notre-Dame envers les fils et les filles d’Afrique. J’appelle sur tous la Bénédiction de Dieu.

(L’Osservatore Romano, no 42, 16 Octobre 1990, pp. 14.)

Homélie du pape lors de la messe de dédicace de la Basilique

Dans la matinée du lundi 10 septembre 1990, le Saint-Père s’est adressé aux nombreux fidèles rassemblés dans la basilique Notre-Dame de la Paix. Cette Basilique a été solennellement consacrée au cours de la Sainte Messe. Voici le texte de l’homélie prononcée par le Pape:

1. “Vous êtes le temple de Dieu. L’Esprit de Dieu habite en vous” (1 Co 3, 16).

Frères et Sœurs, ces paroles de l’Apôtre Paul sont au cœur de cette liturgie solennelle pour la dédicace de la Basilique Notre-Dame de la Paix.

C’est à Marie que ce sanctuaire est dédié. Marie de Nazareth, Marie qui accueillit dans la foi l’annonce du salut, la Servante du Seigneur en qui l’Esprit de Dieu habita pour que le Verbe se fît chair et demeurât parmi nous, Marie, l’arche de l’Alliance nouvelle de Dieu avec les hommes!

Par cette basilique, un hommage est rendu à Notre-Dame de la Paix, la Mère du Rédempteur, du Christ qui nous a fait don de sa paix à la veille de son sacrifice sauveur (cf. Jn 14, 27).

2. “Vous êtes le temple de Dieu” (1 Cor 3, 16). Avec les paroles de Saint Paul, je te salue, Peuple de Dieu ici rassemblé. Je salue les Pasteurs, les prêtres, les religieux, les religieuses, les fidèles laïcs, tous appelés à former ensemble le temple habité par l’Esprit de vérité et de vie.

Je remercie Monseigneur Vital Koménan Yao, Évêque de Bouaké, pour son message de bienvenue. Évêque de Rome, je viens ici en profonde communion avec mes frères, les évêques de Côte d’Ivoire, et avec les Cardinaux et Évêques des pays voisins présents auprès d’eux en ce jour.

J’exprime aussi ma gratitude à Monseigneur le Cardinal Francis Arinze, qui s’est exprimé au nom du Conseil du Secrétariat général qui prépare l’Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des Évêques pour les paroles qu’il m’a adressées. Avec ses Frères, le successeur de Pierre élève une prière ardente au Seigneur pour que les prochaines assises synodales soient, sur la route des Églises de ce continent, un pas en avant décisif. Je me réjouis avec eux de voir les Églises en Afrique, jeunes mais déjà mûres, assurer avec l’enthousiasme de l’espérance l’évangélisation de leurs peuples et faire partager à l’Église universelle les dons admirables dont les a comblées le Créateur.

3. Je salue Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire, ainsi que les membres du Gouvernement et les autorités régionales et locales qui ont bien voulu participer à cette cérémonie.

J’adresse mes salutations déférentes aux membres du Corps diplomatique, aux représentants des Institutions internationales, aux personnalités amies, venues se joindre à cette assemblée.

Et je salue les Imams du pays qui ont eu la délicatesse de venir participer à notre hommage au Dieu Très-Haut.

Par le Chef de l’État, cette basilique a été édifiée en hommage à Notre-Dame, en hommage au Christ rédempteur qui appelle tous les hommes à se rassembler dans l’unité de son Corps. Et aussi, grâce à la générosité de Monsieur Félix Houphouët Boigny, un centre social, la Fondation internationale Notre-Dame de la Paix, est érigé autour de ce sanctuaire, afin de joindre en un même lieu le rassemblement dans la foi et le service fraternel concret. Cela sera réalisé par un hôpital dont je bénirai la première pierre à la fin de cette cérémonie, puis dans une institution de formation de la jeunesse. Ainsi s’uniront de manière significative l’adoration “en esprit et en vérité” (Jn 4, 24) et les actes “que vous avez faits aux plus petits de mes frères” (cf. Mt 25, 40), car les disciples du Seigneur ne peuvent séparer l’amour de Dieu de l’amour de leurs frères.

4. Tout sanctuaire est un lieu choisi pour rendre un culte à Dieu, pour que les croyants se rassemblent en sa présence et se mettent à l’écoute de sa Parole. À toutes les époques et sur tous les continents, les fils de l’Église ont consacré le meilleur de leur art à l’édification de ces signes visibles qui aident à comprendre que Dieu habite au milieu de son Peuple, que l’Église du Christ est fondée sur la terre des hommes.

La première lecture de la liturgie nous raconte un grand moment de rencontre du peuple d’Israël avec son Seigneur: au Temple, convoqué en assemblée ecclésiale par les prêtres, il écoute la lecture du Livre de la Loi. Hommes, femmes, enfants, éclairés par les explications données, discernent dans la Loi du Seigneur une Parole de vie, une Parole pour conduire leur vie selon la volonté du Créateur.

Il ne s’agit pas pour eux de recevoir seulement une instruction, car, en écoutant la Parole prononcée de la part du Seigneur, ils font l’expérience de la présence même du Dieu vivant, de la fidélité du Créateur à sa créature. Ils s’émerveillent devant une Parole qui pénètre jusqu’au plus profond de leur cœur.

Aussi leur réponse est-elle le “oui” de la foi et le prosternement de l’adoration. De tout leur être, ils adhèrent à Dieu qui leur parle et fait alliance avec eux.

Ensemble, ils célèbrent leur adhésion renouvelée à l’Alliance du Seigneur avec son Peuple. Ils fêtent cette union admirable et féconde en un “jour consacré à notre Dieu”. Ils ont compris que “la joie du Seigneur est notre rempart” (cf. Ne 8, 10).

5. Nous aussi, par le culte rendu dans nos sanctuaires, nous nous réjouissons de célébrer la présence de Dieu qui demeure parmi nous. La Parole éternelle, le Verbe de Dieu, le Fils consubstantiel au Père s’est fait homme. Il est la Parole de vie. Il est le pain de vie. Il nous rassemble autour de la table de la Parole et de la table de son Corps eucharistique.

Dans la liturgie de son Église, le Christ nous associe à son offrande suprême, à l’acte d’amour infiniment pur par lequel il réconcilie l’humanité avec Dieu. Il nous permet de joindre les offrandes de notre pauvreté à l’unique Sacrifice de la Croix.

Nous remettons au Médiateur entre Dieu et les hommes tout le poids de nos attentes, de nos besoins, de nos souffrances. Nous confions à Celui qui a vaincu la mort nos prières de demande, notre faim de bonheur, nos aspirations à la paix entre nous et en nous, et aussi notre faiblesse, nos refus de faire la volonté du Père, d’accomplir avec le Fils les œuvres du Père.

Sur la terre d’Afrique, nous remettons au Médiateur les qualités traditionnelles et les vertus de ses peuples, leur adhésion à l’Évangile, les Églises particulières qu’ils ont édifiées.

Unis au Christ, salut du monde, par Lui, avec Lui et en Lui, il nous est donné de rendre grâce et de chanter la louange de Dieu. Nous louons Dieu pour l’Eucharistie et tous les sacrements par lesquels Celui qui est la Vie consacre nos vies par sa présence de grâce en notre être.

Dans le sanctuaire, notre peuple est rassemblé par ses Pasteurs; ici, le prêtre prononce pour nous, au nom du Christ, la Parole de Dieu et rompt le même Pain de vie pour tous. Le sanctuaire est lieu et signe de notre communion en un seul Corps, membres pardonnés et réconciliés que le Seigneur appelle à le suivre sur les routes du monde. Le culte qui nous unit dans le Christ est aussi le temps de l’envoi en mission dans tous les lieux de la terre où l’humanité attend la vérité de la foi, la lumière de l’espérance et la communion de l’amour.

6. Le dialogue de Jésus avec la Samaritaine – l’Évangile de cette Messe – élargie pour nous la signification du sanctuaire et du culte que nous y rendons à Dieu. “L’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité… Dieu est esprit” (Jn 4, 23-24).

Notre rencontre avec Dieu est authentique si nous laissons la Parole pénétrer en nous, si nous accueillons la présence du Christ mort et ressuscité à chaque étape de notre route. Les paroles et les actes du culte célébré dans le sanctuaire n’ont toute leur valeur que si le même esprit et la même vérité imprègnent la vie des foyers, le travail des métiers, l’effort de toute la société pour le bien-être et la dignité de tous.

Le sanctuaire de vérité, c’est Dieu présent au cœur des chrétiens, quand ils partagent fraternellement l’amour qui est le don de Dieu dans leurs familles, quand ils assurent avec patience l’éducation de leurs enfants et leur éveil à la foi, quand ils s’entraident, quand ils pansent les plaies et secourent les pauvres, quand ils prennent une part généreuse au développement de leur peuple dans la justice, quand ils agissent partout en artisans de réconciliation et de paix. L’adorateur en esprit et en vérité reconnaît le dessein du Dieu vivant et consacre toutes les ressources de son cœur, de son intelligence et de ses mains à accomplir la volonté divine.

7. Frères et sœurs qui bâtissez l’Église, ici et dans tout le continent africain, vous le savez, l’Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des Évêques sera un temps de grâce. Vos Pasteurs vont lier les gerbes de la moisson qui a levé généreusement et les présenter à Dieu dans un chant de louange et de reconnaissance. En effet, comme ce sanctuaire enfonce solidement ses fondations dans votre terre, la foi s’est implantée profondément chez vous. Et le temps est venu de préparer les moissons futures. Au seuil du troisième millénaire, toute l’Église, l’Église de votre continent, découvre d’une manière renouvelée la nécessité et le dynamisme de l’évangélisation chez vous. Chacun est appelé à être témoin de la Bonne Nouvelle du salut. Face aux nombreux défis de l’Afrique, les chrétiens africains doivent approfondir leur adhésion au Christ, se laisser saisir par son amour, en ouvrir les richesses à leurs frères.

Soutenue par la prière et la réflexion de chacune des Églises particulières, l’Assemblée du Synode étudiera comment accomplir au seuil du troisième millénaire les tâches de l’évangélisation d’une manière réellement africaine et dans la communion universelle de l’Église du Christ. À tant de vos frères et sœurs, la Bonne Nouvelle du salut n’est pas encore parvenue! Il faut trouver le langage qui traduise vraiment la foi en Afrique. Dans un continent éprouvé par les divisions et l’angoisse, mais animé en même temps d’une puissante espérance, le dialogue dans le respect mutuel s’impose entre tous. L’Église connaît les graves défis de la justice et de la paix, ses fils et ses filles doivent y répondre avec courage et générosité. Que le Christ grandisse en chacun des baptisés et que, par toute leur vie, il soit annoncé!

8. “Vous êtes le temple de Dieu.” En vérité, le vrai sanctuaire, la demeure de Dieu parmi les hommes, c’est l’homme lui-même, dans la mesure où l’édifice est solidement construit sur le fondement qu’est Jésus-Christ (cf. 1 Cor 3, 11.16).

Personne ne peut poser d’autres fondations réellement durables que Jésus le Christ pour édifier l’Église. La puissance de la mort ne l’emportera pas sur elle (cf. Mt 16, 18). Les matériaux des temples faits de main d’homme, quelle que soit leur valeur, restent soumis aux lois du temps, ils peuvent être détruits. Seul est indestructible le sanctuaire construit sur le Christ pour le culte “en esprit et en vérité”. Car elle est sûre sa promesse: “Je suis avec vous tous les jours et jusqu’à la fin du monde” (Mt 28, 20).

Frères et Sœurs qui bâtissez l’Église dans vos villes et vos villages, en tant de lieux de la terre d’Afrique, cette promesse vous est adressée. “Vous êtes la maison que Dieu construit” (1 Co 3, 9). Je vous redis ces paroles de Paul, depuis cette basilique grandiose. Mais chacune de vos églises, la plus humble de vos chapelles, est aussi le signe du vrai sanctuaire que le Christ rend ferme et vivant. Le sanctuaire fait de pierres vivantes (cf. 1 P 2, 5), qui rassemble les membres de son Corps dans une unité qui dépasse toutes les frontières, dans l’amour qui jaillit éternellement du Cœur de Dieu!

Tous, le baptême vous unit au Christ ressuscité. Prêtres, l’ordination vous donne de dispenser les dons du salut. Consacrés, les vœux vous font des témoins privilégies de l’unique nécessaire. Fidèles laïcs, vous sanctifier le monde dans vos foyers, dans votre travail, dans la société entière.

Ensemble, par “l’Esprit de Dieu qui habite en vous” (cf. 1 Cor 3, 16), vous êtes “la demeure de Dieu parmi les hommes, qui a pour fondation les Apôtres et pour pierre d’angle le Christ Jésus” (Prière de consécration des églises).

“Que votre lumière brille aux yeux des hommes: alors, en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux” (Mt 5, 16)!

9. Au jour où ce sanctuaire est dédié à Notre-Dame de la Paix, nous nous rappelons que les premiers évangélisateurs venus sur cette terre ont consacré l’Église naissante à la Vierge Marie.

Notre-Dame de la Paix,
nous te confions l’Église de ce diocèse,
de tous les diocèses de ce Pays.
Par ton intermédiaire,
nous les consacrons à ton Fils.
Ô Vierge Marie, conduis-nous vers ton Fils,
lui qui est la Voie, la Vérité et la Vie!
Donne aux Pasteurs, aux consacrés, aux fidèles laïcs
de faire vivre ici l’Église du Christ, avec foi et générosité,
rendus forts par la grâce de ton Fils.
Donne aux familles l’unité dans la fidélité,
la joie d’accueillir la vie,
d’éduquer leurs enfants avec bonheur,
de gagner la nourriture de chaque jour.
Montre ta tendresse miséricordieuse
à ceux qui souffrent dans leur corps et dans leur cœur.
Inspire à ceux qui les entourent
l’amitié qui réconforte et les gestes qui guérissent et qui apaisent.
Permets aux fidèles de Côte d’Ivoire
d’être inlassablement des artisans de paix,
en union avec leurs frères et sœurs de cette terre et de tout le continent.
Accorde ton soutien maternel à ce peuple tout entier et à ses responsables,
pour qu’ils connaissent la concorde et la prospérité,
la justice et la paix.
Assiste-les dans leurs efforts
pour bâtir un avenir favorable.

Garde à jamais la famille humaine dans la paix,
ô Notre-Dame de la Paix!

(L’Osservatore Romano, no 42, 16 Octobre 1990, pp. 11-12)

CONSTRUCTION DE LA BASILIQUE

PREMIERE PIERRE

Le 10 août 1985, lors de sa seconde visite en cote d’ivoire, le pape Jean Paul II bénit la premièreclip_image002_0001 pierre placée sous la Basilique actuelle. Désormais sa présence spirituelle accompagnera l’histoire de l’édifice. La première pierre fut posée le dimanche 2 février 1986.

TERRASSEMENT

Cinq mois après la pose de la première pierre de la Basilique, les premiers coups de pioche font démarrer les travaux de l’énorme chantier. Nous étions en juillet 1986.Il ne faudra que 3 ans – temps record pour une réalisation d’une telle envergure – pour achever la construction de ce chef-d’œuvre architectural.

DEROULEMENT

Les différentes phases de la construction de la Basilique Notre-Dame de la Paix se sont enchaînées suivant un chronogramme serré : terrassements, fondations, édification des bâtiments et du dôme, vitraux, voiries, réseaux, jardins.

MAITRISE D’ŒUVRE

bnetdInitiée par le Président Houphouët-Boigny, la Basilique Notre-Dame de la Paix est un ouvrage exceptionnel. Ses dimension hors du commun et la rapidité de sa réalisation ont nécessité la mise en œuvre de techniques très élaborées, une organisation du travail entièrement tournée vers l’efficacité et la qualité, un contrôle rigoureux, continu, efficient, fruit du travail d’une équipe solide et soudée de la Direction et Contrôle des Grands Travaux, actuel BNETD.

C’est en 1978, en pleine période du « miracle économique ivoirien » que le Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD) a été crée en Côte d’Ivoire. Il s’appelait alors Direction et contrôle des grands travaux (DCGTx).

Le BNETD, maître d’œuvre des grands projets de l’Etat a aussi pour vocation de fournir un appui central en matière de stratégie, de programmation et de choix des investissements publics. Devenu société d’Etat en septembre 1994, le Bureau s’est imposé comme un instrument privilégié du gouvernement ivoirien en matière d’assistance- conseil et de maîtrise d’œuvre des grands projets d’investissement.

Le BNETD gère également une banque de données techniques, économiques et financières nationales.

ARCHITECTE : Monsieur Pierre Fakhoury

La Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro doit sa forme de l’Architecte Pierre Fakhoury, auteur de nombreuses réalisations de grandes qualités.

M. Pierre Fakhoury est un architecte libano-ivoirien diplômé de l’École d’Architecture Saint-Luc de Tournai en Belgique. Après avoir conçu la Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro, il est désormais en charge de plusieurs chantiers – Palais Présidentiel et Assemblée Nationale – pour le transfert effectif de la capitale d’Abidjan vers Yamoussoukro.

Pierre Fakhoury est un architecte libano-ivoirien né le 21 août 1943, à Dabou, dans le sud de la Côte d'Ivoire. Bien que ses parents - libanais d'origine - résident en Cote d'Ivoire depuis 1935 ; il 
poursuit toute sa scolarité au Liban, en pension dans une école 
catholique, avant de partir en école d'architecture en Belgique 
dont il sort diplômé de l'école Saint-Luc de Tournai en 1965. 
Il y rencontre son épouse, avec qui il vit toujours et dont il 
aura trois enfants.
Il a conçu la Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro, le mémorial Félix Houphouët-Boigny et le musée des arts et traditions d'Afrique en Côte d'Ivoire ; mais aussi le palais présidentiel et le projet du futur ministère des finances de Libreville au Gabon.
Depuis 1983, il est chargé du transfert de la capitale ivoirienne 
d'Abidjan vers Yamoussoukro.

Président Félix Houphouet Boigny

La Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro tient son existence du Président Félix Houphouët-Boigny (18 octobre 1905 - 7 décembre 1993),Premier Président de la République de Côte d'Ivoire(1960-1993). Houphouët-Boigny appartient à l'ethnie baoulé dont il deviendra l'un des chefs traditionnels en 1939. Ayant fait des études de médecine à Gorée puis Dakar (Sénégal), il prend en charge l'administration du canton Akouè. Dans cette tâche, il se heurte rapidement aux autorités coloniales. Il fonde alors le Syndicat Agricole Africain (1944), qui rencontre un succès rapide et qui  sera transformé en parti politique en 1946 (le PDCI, Parti Démocratique de Côte d'Ivoire). Lors de la proclamation de l'indépendance de la République de Côte d'Ivoire (7 août 1960), il en devient Président. Son choix, pragmatique, du libéralisme économique a permis à la Côte d'Ivoire de bénéficier de la confiance de nombreux investisseurs étrangers, notamment français, et de développer des activités agricoles, fondées sur l'exploitation du cacao et du café au sud puis du coton au nord, mais aussi industrielles (agro-alimentaire). Il meurt en 1993. Il est respectueusement surnommé « le Vieux ».

GENESE

La construction de la Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est la résultante 
d'un homme : le Président Houphouët-Boigny qui 
voulait ainsi exprimer sa foi et son action de 
grâce à Dieu, en recon-
naissance pour la Côte d'Ivoire longtemps considérée comme un havre de paix. Au début des années 80, le soin de dessiner les plans de cette Basilique était confié à un collège d'architectes dont M. 
Pierre Fakhoury à qui la Basilique doit la forme
que nous lui connaissons.

La naissance de l’édifice se fera alors selon le chronogramme suivant :

–  10 août 1985: Bénédiction de la première pierre par le Pape Jean Paul II;

02 février 1986 : Pose de la première pierre;

– Juillet 1986 : Début des travaux;

Septembre 1989 : Fin des travaux;

10 septembre 1990 : Consécration par le Pape Jean Paul II;

1er janvier 1991 : Ouverture officielle au culte.


ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

Vue_aerienne_basiliqueLa Basilique Notre-Dame de la Paix est située au cœur du pays Baoulé, dans la Capitale Politique à Yamoussoukro, à l’intersection des quartiers “Morofê”, “Energie” et “Petit Bouaké”.

Elle est bâtie sur une superficie de cent trente hectares dont soixante douze ont été effectivement utilisés pour la construction de l’édifice.

C’est un sanctuaire, un lieu de prière, de recueillement, de pèlerinage et de rayonnement du message de la Paix : «(…) Garde à jamais la Famille Humaine dans la Paix, ô Notre Dame de la Paix ».

Mais, avec quelle organisation la Basilique parvient-elle à maintenir ce statut ?

I. Organisation

Cet édifice religieux possède une administration structurée et organisée. Le Père Stanislaw SKUZA, l’actuel Recteur, est assisté d’une équipe Pastorale constituée de Prêtres, de Frères et de Diacres appartenant à une congrégation appelée “Société de l’Apostolat Catholique ” (S.A.C) ou couramment“Pères Pallottins “. Ainsi, il existe :

      – La pastorale des pèlerinages, pour l’encadrement des pèlerins,
      – la pastorale médiatique, pour la couverture des événements et la diffusion des informations sur la vie du Sanctuaire,
      – la pastorale liturgique, en vue de l’élaboration et du suivi des textes liturgiques,
      – la pastorale touristique, pour une meilleure organisation de l’activité touristique.

Dans sa gestion quotidienne, la Basilique Notre-Dame de la Paix s’est dotée de 4 départements :

      – le Rectorat,
      – la Trésorerie,
      – la Direction Technique (DT),
      – la Direction des Affaires Administratives et Financières chargée des régies(DAAF).

Au sein de cette organisation, la dynamique qui existe, au niveau des différents services, participe à la bonne marche de l’Institution.

II. Fonctionnement

Edifice religieux et touristique, la Basilique a 20 années d’existence et pour son entretien et son bon fonctionnement, la Fondation Internationale Notre-Dame de la Paix (F.I.N.D.P) a été créée.

A cet effet, il faut dire que la Basilique a le statut de Basilique Mineure, c’est-à-dire qu’elle a été dotée par le Saint-Siège de la dignité particulière réservée à certains édifices religieux du monde dont la vocation est de devenir un sanctuaire.

La Basilique Notre-Dame de la Paix jouit de l’extraterritorialité. Elle bénéficie d’une autonomie financière et d’une personnalité morale. Ses ressources financières sont constituées par la subvention de la Fondation Internationale Notre-Dame de la Paix, située au Vatican, mais aussi par les recettes générées par ses activités propres que sont notamment, l’achat des tickets de visites par les touristes, les quêtes au cours des messes, la vente d’objets de piété, de souvenirs et les dons faits par des personnes de bonne volonté.

Cette institution a été constituée et érigée par le Pape Jean Paul II dans l’Etat de la Cité du Vatican avec une personnalité juridique et canonique, le 10 septembre 1990. Sa création relève d’une convention entre le Saint Siège et la République de Côte d’Ivoire signée le 20 mai 1992.

Le siège légal de la Fondation Internationale Notre-Dame de la Paix est fixé dans la Cité du Vatican et son siège administratif est établi à Yamoussoukro. Elle est administrée par un Conseil d’Administration composé de huit (8) membres dont quatre (4) membres ex-officio et quatre (4) cooptés. Le conseil est présidé par Mgr Paul Siméon Ahouanan, Évêque du Diocèse de Bouaké.

La Secrétairerie d’Etat est chargée par le Pape de le représenter auprès du Conseil d’Administration et d’en coordonner les activités. Le Nonce Apostolique en Côte d’Ivoire qui représente le Pape, assure la transition entre la Secrétairerie d’Etat du Vatican et le Conseil d’Administration de la Fondation Internationale Notre-Dame de la Paix (F.I.N.D.P), qui a pour buts:

– de fournir les moyens pour promouvoir le rayonnement spirituel et pastoral de la Basilique Notre-Dame de la Paix,

– de fournir les œuvres annexes: centre médical, station de radiodiffusion, université et autres réalisations éventuelles,

– de veiller à l’entretien et à la mise en valeur de l’ensemble.

Par ailleurs, la F.I.N.D.P reçoit une subvention constituée par les revenus des placements des fonds d’entretien offerts par le président Félix Houphouët-Boigny.

Notre-Dame de la Paix

Marie“Un grand signe apparut dans le ciel: une femme vêtue du soleil, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles” (Apocalypse 12,1).

Dès l’entrée, au-dessus de la porte principale, Notre-Dame de la Paix tend ses mains de Mère à l’humanité toute entière. Sa robe, dorée comme un bijou précieux, se développe en rayons lumineux; douze étoiles, représentant les douze tribus d’Israël, entourent sa couronne.

Femme dont le teint est au-delà de toutes les races, Femme dont le sourire est au-delà de toute amertume, Femme dont le visage est toute douceur, elle accueille dans l’Eglise du Christ. Sur le pourtour du vitrail, décorant sa bordure, les médaillons des attributs de la Vierge montent sur l’échelle: Miroir de Justice, Siège de la Sagesse, Vase spirituel, Arche de l’Alliance, Etoile du Matin…

Nous sommes à la fin des temps et une partie de l’humanité, comme ces deux hommes endormis en bas du vitrail, attend la Résurrection finale et le Jour du Jugement; mais déjà Marie apparaît triomphante. “Pleine de grâce”, “Immaculée Conception”, il n’y a aucun obstacle en elle à la volonté divine: tout son être se laisse traverser par la lumière. Et tous nous la prions, pour les vivants et pour les morts:

” Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes…”

L’enseignement de Jésus

VitrailL’enseignement de Jésus est présenté sur huit vitraux. Trois d’entre eux rendent compte des paraboles, des guérisons et des prédications de Jésus, le quatrième nous parle de Saint Paul, continuateur de son oeuvre. Quatre autres vitraux nous présentent les témoignages qu’ont rendus de la vie de Jésus, les quatre Évangélistes.

Jésus a enseigné par sa parole mais aussi par ses actes; le tout a été retransmis par écrit par certains de ses disciples. Ici, l’enseignement de Jésus court sur huit vitraux: Quatre d’entre eux rendent compte des diverses manières d’enseigner de Jésus. Et ce sont les scènes regroupées en cinq thèmes sur le vitrail des paraboles, cinq autres scènes sur celui des guérisons, cinq autres encore sur celui des prédications de Jésus. Continuateur de l’enseignement de Jésus, Saint Paul, auteur des Epîtres, a droit lui aussi à un vitrail qui relate cinq épisodes de sa vie. Chaque verrière tente, de manière concise et claire, de peindre une histoire dans laquelle les personnages stylisées pittoresques des quadrilobes profitent de l’harmonie sublime du vitrail gothique.

Avant Saint Paul, d’autres disciples avaient été témoins de la vie du Christ; ils nous l’ont racontée dans quatre livres: ce sont les quatre Evangélistes. Pour chaque Evangéliste, en huit médaillons ronds, un vitrail narre les faits propres aux écrits de chacun, à la manière dont chacun a témoigné de la Parole du Christ, selon sa culture et sa sensibilité propres et surtout selon le public auquel il s’adressait. Sur chaque grand panneau, ces huit médaillons s’inscrivent dans un fond sombre à motifs géométriques, trame archaïque du vitrail. Sur chacun des médaillons supérieurs est représenté le symbole propre à chaque Evangéliste: un animal ailé, selon les visions d’Ezéchiel et de Jean :

“Au milieu du trône et l’entourant, quatre animaux couverts d’yeux par-devant et par-derrière. Le premier animal ressemblait à un lion, le deuxième à un jeune taureau, le troisième avait comme une face humaine et le quatrième semblait un aigle en plein vol ” (Apocalypse 4, 6-7).

L’agencement des vitraux

Les vitraux représentent la plus grande surface de vitrail du monde, environ sept mille quatre cents mètres carrés. Ils composent le mur de cette Basilique. Ils exposent et communiquent visuellement clip_image002_0025l’enseignement biblique. Cet art de peindre avec la lumière, typique de l’architecture des églises catholiques, a servi de « Bible en image » aux illettrés au Moyen Âge. Les vitraux de Yamoussoukro nous racontent l’histoire de l’amour de notre Dieu pour l’humanité, l’alliance scellée avec Moïse et renouvelée définitivement par la venue de Jésus qui a donné sa vie pour le salut de ses frères.

Les vitraux s’assemblent et par certaines correspondances se groupent entre eux. Il y a quatre triptyques associant de grands thèmes théologiques, philosophiques et moraux. Au milieu de chaque triptyque, le vitrail principal se laisse facilement reconnaître par sa forme voûtée, due à la grande rosace rayonnante qui le domine. Sur les quatre grandes rosaces du sanctuaire figurent quatre vertus cardinales, quatre exigences de la morale chrétienne: la Justice (vitrail Notre Dame de la Paix), la Force (le Christ glorieux), la Tempérance (la faute originelle), la Prudence (le baptême de Jésus). Les couleurs et les motifs propres à chaque triptyque puisent dans la philosophie grecque pour évoquer les quatre éléments de la Création: l’air, le feu, la terre et l’eau. Mais les vitraux montrent aussi la symbolique théologique de quatre triptyques: le triptyque Marial, le triptyque Christique, le triptyque de la création, le triptyque de la Nouvelle Alliance.

L’ ORGUE

orgueMême s’il n’a pas l’envergure des grands instruments des siècles passés, l’orgue de la Basilique, situé d’ailleurs dans un lieu discret, est performant en matière de musique électronique. De marque Allen, il est capable de recréer numériquement un son très proche de celui de l’orgue à tuyaux. La composition de son clavier rappelle celle de son noble ancêtre; impressionnant et sublime instrument d’accompagnement du chant et de la prière, l’orgue embellit les cérémonies liturgiques depuis le neuvième siècle.

Outre son rôle principal qui est de traduire tous les sentiments des croyants, il donne aussi lieu à des concerts.

LES CHAPELLES ET LA CRYPTE

St Joseph, Basilique de Yamoussoukro De part et d’autre du triptyque christique, deux chapelles racontent les épisodes des vies de Marie et de Saint Joseph, et donc l’origine et l’enfance du Dieu-homme. Dans le foyer terrestre de Jésus, la paix familiale, traduite par des bleus pâles et apaisants, n’annonce-t-elle pas la paix universelle ?

La symbolique des deux absides ne peut se lire qu’en lien étroit avec les deux vitraux précédents (Nativité et Christ-Roi): Les médaillons de la chapelle de Saint Joseph parlent aussi de la Nativité du Christ: la naissance de Jésus est annoncée en songe à Joseph, puis elle sera attendue et sauvegardée par lui.

DSC02434Certains médaillons de la chapelle de la Vierge nous montrent Marie en pèlerinage sur terre et vers le ciel (présentation au temple, visite à sa cousine Elisabeth… ) et c’est au cours du pèlerinage annuel des Juifs à Jérusalem que Jésus-Christ entre sur un âne dans cette même ville.

Quant à la crypte qui est dédiée au Christ miséricordieux, elle est destinée à l’adoration perpetuelle du très saint sacrement.

LES FONTS BAPTISMAUX

clip_image002_0022Les portes de la baie du Baptême de Jésus s’ouvrent sur un magnifique baptistère. En laiton martelé à la main sur un lit de sable, il a la forme d’une coupe, au fond de laquelle la colombe de l’Esprit Saint se laisse voir dans la transparence de l’eau bénite. Le pied de cette coupe est décoré de deux lettres dorées: “Alpha” et “Oméga”, qui nomment celui qui est le premier et le dernier, le commencement et la fin des temps, le Dieu éternel.

Classique par sa forme, le baptistère l’est devenu par sa fonction car il a su s’enraciner dans le folklore local. Les Africains ont toujours, par suite des traditions religieuses de leurs ancêtres, attaché une importance particulière aux signes matériels de leur croyance. Ils se lavent parfois le visage et les mains à l’eau bénite. Ils remplissent divers récipients de cette même eau pour apporter la paix à leurs maisons. Leur foi alors, au contact de cette eau, prend une ampleur nouvelle.

L’autel, le Baldaquin, les sacristies et le tabernacle

DCF 1.0Au centre du sanctuaire, se trouve l’autel majeur en marbre, surmonté d’un baldaquin. Sa place rappelle que l’Eucharistie est au coeur de la vie de l’Église et que le Seigneur rassemble autour de lui son peuple.

Le baldaquin est fait de laiton et de bronze. Sa hauteur est de vingt-huit mètres. Ce baldaquin à quatre colonnes est aussi marqué par la tradition africaine. En effet, comme dans la forêt tropicale, des lianes entourent les troncs d’arbres, des spirales enlacent les quatre fûts. Au sommet de chacun d’eux, le chapiteau repose sur un siège à empiétement ajouré, siège royal baoulé qui devient alors le trône du Roi des rois: Jésus Christ.

 

 

croixAu sommet du baldaquin, s’élève vers le ciel une croix dorée surmontant une sphère, symbole de la terre des hommes. Vers la croix, se dirigent des rameaux de palmiers qui rappellent l’épisode évangélique de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem.

Une grande coupole bleue foncée (de près de sept mètres de diamètre), figurant le ciel et ses étoiles de couleur jaune, domine l’autel. Dans son intérieur, la coupole cache des projecteurs qui éclairent le magnifique lustre électrique à la française.

Derrière l’autel, deux constructions symétriques constituent les sacristies, où les officiants se préparent aux célébrations liturgiques. Dans le marbre de mur de la sacristie, on voit une lumière perpétuelle au-dessus du tabernacle où est déposé le Saint Sacrement.

L’intérieur de la coupole

clip_image002_0017C’est une véritable fontaine de lumière, qui pénètre au coeur du bâtiment, par la verrière placée au sommet de la coupole. Sur cette verrière de quarante mètres de diamètre, l’Esprit Saint, représenté sous la forme d’une colombe aux couleurs intenses, en occupe le centre. De cette colombe, partent des langues de feu, signe de la force que l’Esprit met au coeur des hommes.

 

L’armature sombre de la coupole de staff bleu est constituée par sept anneaux circulaires, symbole des sept dons de l’Esprit Saint, qui conduit et anime l’Église. Dans sa partie inférieure, la coupole se prolonge par sept cercles jaunes, qui rejoignent les vitraux des Apôtres.

clip_image002_0023Le vitrail de Pierre occupe la place centrale, mettant en relief son rôle particulier dans le collège apostolique. Les Apôtres, unis autour de lui, constituent les colonnes et le fondement de l’Église. Sur les vitraux, où ils sont représentés, ils portent avec eux le signe de leur martyre. Il nous est ainsi rappelé qu’être apôtre suppose de suivre le Christ et d’en être le témoin jusqu’au don total de sa vie.

Aujourd’hui, les successeurs des Apôtres, les évêques, unis autour du Successeur de Pierre, le Pape de Rome, poursuivent la mission pastorale de guider le peuple de Dieu dans sa marche vers le Royaume. Ainsi, la lumière de l’Esprit Saint, par le ministère des Apôtres, est communiquée aux fidèles présents dans le sanctuaire, pour que, par la prière et l’écoute de la Parole du Christ, ils s’approchent de Dieu, et que par le témoignage, ils participent activement à la construction de l’Église.

L’aperçu général de l’intérieur de la Basilique

En entrant dans la Basilique, on passe sous le vitrail de la Sainte Vierge à laquelle le sanctuaire est dédié, rappelant ainsi le rôle primordial de Marie dans l'histoire du salut: par son « oui » à l'ange, elle a donné au monde le Sauveur.

 

 

On constate que l’intérieur de la Basilique est une rotonde parfaite.

Cet immense espace intérieur peut contenir dix-huit mille personnes : sept mille assises et onze mille debout. Les murs sont constitués de vingt-quatre grandes verrières disposées entre vingt-quatre piliers.

Dans les vitraux, sont reparties vingt-deux portes et sont creusées deux chapelles, dédiées à Notre Dame de la Paix et à Saint Joseph.

L’intérieur de la Basilique est encore un ensemble de quarante-huit colonnes doriques pleines, de plus de trente mètres de haut. Elles courent autour du sanctuaire et s’élancent vers le déambulatoire et vers la coupole.

Dans l’intérieur, existent aussi douze colonnes ioniques creuses. Elles cachent à l’intérieur six escaliers, des câbles, les quatre ascenseurs qui permettent d’atteindre le déambulatoire des Apôtres et les terrasses extérieures.

La Coupole

De forme hémisphérique, légèrement ogivale, haute de soixante mètres et d’un diamètre de quatre-vint-dix mètres, elle est parmi les plus grandes du monde; elle a la taille du message que veut porter la Basilique. Ce qu’elle pourrait avoir d’écrasant est corrigé par les lignes verticales des colonnes, des colonnettes doubles et des nervures du dôme lui-même, lesquelles lignes s’élancent tout le bâtiment vers le ciel. Les colonnettes doubles sont d’ordre corinthien; elles décorent un tambour qui dégage la coupole de la terrasse et marquent extérieurement l’existence d’un déambulatoire que l’on retrouve aussi à l’intérieur: le déambulatoire des douze Apôtres.

Ce dôme doit son allure à des milliers de plaques d’aluminium laqué, installées sur une charpente en acier galvanisé. Mais la calotte supérieure est couverte à l’extérieur de verre étanche et donne à l’intérieur, les vitraux de la verrière du Saint-Esprit, sous la lanterne. Ce fut un grand moment dans l’histoire de la construction que la pose de cette lanterne haute de trente-huit mètres et pesant trois cent vingt tonnes avec ses colonnes en acier inoxydable. Les formes arrondies de ses anneaux, la sphère et la boule, ainsi que la croix qui les surplombe, si petite en apparence (car située à cent cinquante-huit mètres environ du sol) sont en aluminium anodisé couleur or qui brille, éclatant de la lumière du soleil tropical. Et quel beau spectacle la nuit, lorsque les bras de la croix s’illuminent, indiquant le sommet de la Basilique tel un phare!

La Croix, symbole de l’espérance, guide et aide tous les chrétiens. Elle unit dans un éternel amour le monde entier.

DCF 1.0

Le parvis

Après l’esplanade, l’on monte les marches pour se rapprocher de l’intérieur de la Basilique. On est sur le parvis. Des mètres carrés de marbre venant d’Italie, d’Espagne et du Portugal s’étalent, comme un tapis coloré, en dessins géométriques et en rosaces sur le sol de la Basilique et sur le parvis qui l’entoure.

Ce parvis dessine une croix aux bras de longueur différente (croix latine) qui s’étendent en direction des quatre horizons; ceci pour rester dans la tradition de l’Eglise car la croix est présente depuis des siècles dans l’architecture religieuse catholique. Signe du martyre du Christ, la croix est aussi le symbole de la victoire de son amour pour les hommes.

Ce plancher, outre sa fonction décorative, protège les verrières de la Basilique et sert d’abri contre le soleil à tous ceux qui, pendant les grandes cérémonies, n’ont pas trouvé de place à l’intérieur. C’est aussi une terrasse d’où vous pouvez admirer les jardins et une partie du pays baoulé si vous vous donnez la peine d’y monter en prenant un des ascenseurs prévus.

Le Péristyle

La construction elliptique autour

de la place forme un imposant

péristyle à deux rangées de cent

vingt-huit colonnes doriques.

Quatre chapelles dédiées aux

quatre Evangélistes couronnent

le tout. Celle située au Nord-Est,

dédiée à Saint Jean, cache sous sa coupole sept cloches de bronze;

la plus grosse, le bourdon, pèse 4300 kg. Ecoutez leur carillon

chanter l’Angélus le matin, à midi et le soir, annoncer l’heure de la

prière ou de la messe. Coulées à Orléans, en France, dans la fonderie

à tradition familiale des Bollé, suspendues à une charpente en iroko,

bois venant du cœur du pays, ces cloches “jettent fidèlement leur cri

religieux” et lancent un joyeux appel d’amour.

Le Chemin de croix,

œuvre du sculpteur

espagnol M. Ballard I

Lloris conduit à cette

chapelle, à travers la

“forêt” des colonnes projetant des ombres accueillantes. Les quatorze

panneaux de bronze et de laiton, chacun doté d’une croix, supportent

des images qui, fortement stylisées, traduisent en langage plastique

la Passion du Christ. Les personnages en relief, à mouvements

parfois rigides, se dégagent du fond légèrement gravé. Chacun peut

contempler la symbolique spirituelle et expressive du martyre de

Jésus mourant sur la Croix pour les péchés du monde.

Les Jardins

A perte de vue, s’étendent les jardins de la Basilique et comme dans tout autre jardin à la française, la symétrie est de rigueur. Dans la lumière et la chaleur étouffante du soleil, l’axe principal de cet ensemble ordonné fuit à l’horizon: c’est une allée de marbre et de granité d’un kilomètre de long où aucun arbre n’arrête le regard.

De cette avenue, partent des allées perpendiculaires qui s’enfoncent dans les tapis verts de végétation, dans les parterres ornés de milliers d’arbustes et de fleurs: des bouquets de bambous, des haies de frigélias, véritable cercle chromatique, de délicates thévétias, des aralias dorées…

“Que la terre se couvre de verdure, d’herbe qui rend féconde sa semence, d’arbres fruitiers qui, selon leur espèce, portent sur terre des fruits ayant en eux-mêmes leur semence!” (Genèse 1,11).

A l’autre bout de la grande allée, la vue n’est pas moins impressionnante: la grandiose silhouette de la Basilique impose son ordre propre qui s’ajoute à celui des jardins. La nature a été domptée, mais elle reste foisonnante. Les pandanus taillés en boules et les ficus en pyramides s’allongent en une magnifique perspective jusqu’au bâtiment. Et quelque part, étincelle la dorure des deux statues jumelles de la Vierge de la Paix, œuvre d’un sculpteur italien: M. Gismondi.

L’esplanade


Le fidèle, pèlerin, ou visiteur qui entre par le portail principal de la Basilique et traverse l’immense espace des jardins est saisi à chaque détour par la grandeur des lieux. Une immense colonnade incurvée lui ouvre ”ses bras” symbolisant ainsi l’accueil de l’Eglise Catholique embrassant tout peuple sans distinction.

La Basilique, par son architecture évoque davantage le style gréco-romain antique. On constate cependant de nombreux éléments décoratifs africains, qui se mêlent aux emprunts d’autres civilisations. Le sable rosé de Yamoussoukro, composant essentiel de la structure en béton, « pierre de nos temps », donne à l’ensemble sa couleur particulière et l’apparence d’être bâtie en pierre de taille.

Répondant au dôme du sanctuaire, rythmant le péristyle (vers ses extrémités), quatre petites coupoles, surmontées elles aussi d’une boule et d’une croix dorée, coiffent quatre chapelles ouvertes. Celles-ci sont dédiées aux quatre Évangélistes, et celle de Saint Jean, au nord-est, abrite sept cloches de bronze (coulées en France); la plus grosse, le bourdon, pèse quatre mille trois cents kilos. A l’ombre du péristyle, le pèlerin arrivera à cette chapelle s’il suit les quatorze panneaux de bronze et de laiton du Chemin de Croix.

Saint du jour

Aujourd’hui, Jeudi 23 Février 2017, St Polycarpe, Évêque et martyr († 167)

Polycarpe fut un personnage d’une éminente sainteté et d’une très profonde doctrine. Il avait eu le bonheur de connaître plusieurs disciples du Sauveur, et de les entretenir familièrement, surtout l’apôtre saint Jean, par l’autorité duquel il fut établi évêque de Smyrne.

Homme de grande foi, Polycarpe avait horreur de tout ce qui attaquait la doctrine chrétienne. L’hérétique Marcion s’approcha un jour de lui audacieusement, au moment où Polycarpe détournait la tête pour éviter de le voir, et il lui dit : « Ne me connaissez-vous pas ?Si, répondit l’évêque, je vous connais pour le fils aîné de Satan.” » Une telle âme était préparée au martyre.

Le récit de son sacrifice est une des plus belles pages de l’histoire aux premiers siècles. À l’entrée de ce saint vieillard dans l’amphithéâtre, tous les chrétiens présents entendirent une voix mystérieuse qui lui disait : « Courage, Polycarpe, combats en homme de cœur ! »

Le proconsul lui demanda : « Es-tu Polycarpe ?Oui, je le suis.Aie pitié de tes cheveux blancs, maudis le Christ, et tu seras libre.Il y quatre-vingt-six ans que je le sers et il ne m’a fait que du bien ; comment pourrais-je le maudire ? Il est mon Créateur, mon Roi et mon Sauveur.” Sais-tu que j’ai des lions et des ours tout prêts à te dévorer ?Fais-les venir !Puisque tu te moques des bêtes féroces, je te ferai brûler.Je ne crains que le feu qui brûle les impies et ne s’éteint jamais. Fais venir tes bêtes, allume le feu, je suis prêt à tout.” »

De toutes parts, dans l’amphithéâtre, la foule s’écrie : « Il est digne de mort. Polycarpe aux lions ! » Mais on arrêta qu’il serait brûlé vif.

Comme les bourreaux se préparaient à l’attacher sur le bûcher, il leur dit : « C’est inutile, laissez-moi libre, le ciel m’aidera. » Le saint lève les yeux au ciel et prie. Tout à coup la flamme l’environne et s’élève par-dessus sa tête, mais sans lui faire aucun mal, pendant qu’un parfum délicieux embaume les spectateurs. À cette vue, les bourreaux lui percent le cœur avec une épée.

 

 

http://feed.evangelizo.org/v2/reader.php?date=20170223&type=saint&lang=FR

 

 

 

 

Liturgie

Partenaires

Liens

La Maison d’Accueil

La boutique de la Basilique, située à la maison d’accueil non loin du portail secondaire, propose aux fidèles, pèlerins et touristes, des objets de piété – chapelets, médailles, images – et des souvenirs – tee-shirts, casquettes, cartes postales, porte-clés, chaînes … à l’effigie de la Basilique. Y sont également en vente, le bulletin d’actualités et le beau calendrier annuel du Sanctuaire, des livres religieux dont la Bible en exemplaires variés, des dépliants explicatifs du site dont le ”Guide de la Basilique”.
boutique1Pour la modique somme de 2000 f CFA, ce livre d’un format pratique vous donnera de très nombreux renseignements sur la construction de l’Eglise, son architecture, la signification de ses vitraux, etc… Non seulement il vous aidera à découvrir la Basilique, ses symboles, son langage, mais également, à en garder le souvenir par les nombreuses et superbes photographies qu’il conti

Pastorale

Les Messes :

La célébration de la Messe a lieu tous les jours :

pastorale1– Du lundi au vendredi : Messes à 07h00 à la Chapelle Mariale ;
– Samedi : Messe anticipée du dimanche à 18h00 à la Chapelle Mariale.
– Dimanche : Messe à 10h30.
– La possibilité de célébrer une Messe à la Basilique est offerte à tout prêtre pèlerin de passage pendant la journée.

 

 

Le chapelet, à l’intention de la paix, est récité également tous les jours:

pastorale2– Du lundi au vendredi : à 12h00 à la Chapelle Mariale ;
– Dimanche : à 10h00 avant la Messe.
– Pendant le mois d’octobre – mois marial – à 18h30 tous les vendredis soirs par les membres de la ”Légion de Marie”.

 

 

 

Autres activités

pastorale3– Adoration du Saint Sacrement tous les samedis soirs à 17h30 ; au cours des pèlerinages et journées spirituelles et chaque premier dimanche du mois avec les membres de la Chaîne de Prière pour la Paix à 09h00 à la crypte de la Basilique.
– Confession tous les jours à la demande ; les samedis, de 17h30 à 18h00 et les dimanches avant la Messe.
– Bénédiction des objet de piété tous les jours à la demande.

Pèlerinage

La Basilique Notre-Dame de la Paix est un sanctuaire. Le titre honorifique de ”Basilique mineure” conféré par le Souverain Pontife, le Pape Jean Paul II, lors de sa consécration le 10 septembre 1990, en fait aussi un centre missionnaire de recueillement et de pèlerinage. C’est un sanctuaire marial qui accueille tous ceux qui viennent prier Notre-Dame de la Paix.

Depuis son ouverture au culte, la Basilique accueille de nombreux pèlerins venant de divers horizons et guidés par le sentiment religieux. Le pèlerinage chrétien symbolise la marche du peuple de Dieu, sous la conduite de ses pasteurs, à la rencontre du Christ. Les chrétiens viennent à la Basilique dans une démarche fraternelle de conversion et de prière, en communion avec le Pape, les Evêques, les Prêtres.

Ces pèlerinages sont pour le peuple de Dieu, le temps fort d’une nouvelle évangélisation.

 

 

DSC_0015

Cette évangélisation suppose un ressourcement dans la foi, l’approfondissement d’une conscience ecclésiale, une démarche de conversion personnelle et collective, l’expérience d’une vie en communion. Cette évangélisation devient ainsi un témoignage pour notre société et développe le sens de la responsabilité.

 

Historique

basiliqueNotreDamedelapaixdeYaoussoukro

La construction de la Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est la résultante d’un homme : le Président Houphouët-Boigny qui voulait ainsi exprimer sa foi et son action de grâce à Dieu, en reconnaissance pour la Côte d’Ivoire longtemps considérée comme un havre de paix.

Au début des années 80, le soin de dessiner les plans de cette Basilique était confié à un collège d’architectes dont M. Pierre Fakhoury à qui la Basilique doit la forme que nous lui connaissons. La naissance de l’édifice se fera alors selon le chronogramme suivant :

– Août 1985: Bénédiction de la première pierre par le Pape Jean Paul II;

– 2 février 1986: Pose de la première pierre;

                                                                          – juillet 1986: Début des travaux;

                                                                          – Septembre 1989: Fin des travaux;

                                                                          – 10 septembre 1990:Consécration par le Pape Jean Paul II;

                                                                         – 1er janvier 1991: Ouverture officielle au culte.

Equipe de marque

Genèse

Page d’exemple

Voici un exemple de page. Elle est différente d’un article de blog, en cela qu’elle restera à la même place, et s’affichera dans le menu de navigation de votre site (en fonction de votre thème). La plupart des gens commencent par écrire une page « À Propos » qui les présente aux visiteurs potentiels du site. Vous pourriez y écrire quelque chose de ce tenant :

Bonjour ! Je suis un mécanicien qui aspire à devenir un acteur, et voici mon blog. J’habite à Bordeaux, j’ai un super chien baptisé Russell, et j’aime la vodka-ananas (ainsi que regarder la pluie tomber).

…ou bien quelque chose comme ça :

La société 123 Machin Truc a été créée en 1971, et n’a cessé de proposer au public des machins-trucs de qualité depuis lors. Située à Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson, 123 Machin Truc emploie 2 000 personnes, et fabrique toutes sortes de bidules super pour la communauté bouzemontoise.

Étant donné que vous êtes un nouvel utilisateur de WordPress, vous devriez vous rendre sur votre tableau de bord pour effacer la présente page, et créer de nouvelles pages avec votre propre contenu. Amusez-vous bien !

Actualités

Ac

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore magna sit voluptatem aliqua.

Adoration du Saint Sacrement

Initiée depuis l'an dernier à la Basilique, l'adoration quotidienne du Saint Sacrement est pour les fidèles chrétiens, un moment privilégié de cœur à cœur avec le Seigneur! Dans le recueillement, la prière et la méditation, nous parlons au Seigneur et Il nous parle!...

Pèlerinage des jeunes de la ville de Yamoussoukro

Dimanche 14 février 2016, les jeunes de la  ville de Yamoussoukro et des localités environnantes, se sont donnés rendez-vous pour leur traditionnel pèlerinage du temps de Carême. Comme chaque année, ce fut une occasion pour les jeunes de Yamoussoukro, de se réunir...

JMJ 2016 à Cracovie

Du 26 au 31 juillet 2016, les jeunes du monde entier sont attendus aux Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), qui se tiendront à Cracovie, en Pologne. Les JMJ 2016 seront les secondes à se dérouler en Pologne, après celles de Czestochowa en août...

Category 3

Category 2

Category 1

Gallery 4

Gallery 3

Gallery 2

Archives

Nullam non lectus nec quam laoreet suscipit vel eget ligula. Aliquam condimentum venenatis luctus. Ut quis nibh nec tortor tempor faucibus sit amet ac metus. Nullam lacus nisi, lobortis et adipiscing eget, rutrum a eros. Duis a pharetra tortor. Nunc sollicitudin, turpis eget ultrices porttitor, mi est fermentum arcu, quis tristique quam leo a purus. Etiam bibendum lectus ac felis sollicitudin lobortis commodo ac ipsum. Fusce vitae augue dolor, ac accumsan diam.

Testimonials

Home

[row]

[span5]

Nos services

[row_in]

[span1]

[frame align=”none”]

bible

[/frame]

[/span1]

[span1]

[frame align=”none”]

prayer

[/frame]

[/span1]

[span1]

[frame align=”none”]

croix2

[/frame]

[/span1]

[span1]

[frame align=”none”]

croix

[/frame]

[/span1]

[span1]

[frame align=”none”]

COUPE

[/frame]

[/span1]

[span1]

[frame align=”none”]

chapo

[/frame]

[/span1]

[span1]

[frame align=”none”]

next

[/frame]

[/span1]

[/row_in]

[row_in]

[clear]

[span1][hr][/span1]

[span4]

“Heureux ceux qui font œuvre de paix: ils seront appelés fils de Dieu” (Mt 5, 9)

La Basilique Notre-Dame de la Paix est un sanctuaire qui rassemble sous ses voûtes, tous ceux qui se rendent à Yamoussoukro, attirés par le sentiment religieux, l’intérêt artistique ou la curiosité! Depuis sa consécration le 10 septembre 1990 par Saint Jean Paul II, alors Pape, ce sanctuaire accueille fidèles, pèlerins et visiteurs, chercheurs de Dieu et du beau!

[/span4]

[/row_in]

[/span5]

[span1][/span1]

[span6]

[row_in]

[span5]

 

 

 

 

[/span5]

[/row_in]

[posts_grid type=”post” columns=”3″ rows=”1″ order_by=”date” order=”DESC” thumb_width=”170″ thumb_height=”130″ meta=”no” link=”no” custom_class=”service-home”]

[/span6]

[/row]

[row]

[span2]

[extra_wrap]

NOTRE
MAGAZINE:

Lire le
Magazine

[icon icon_type=”Images” icon_images=”icon-2″ align=”left” custom_class=”home-icon”]

[/extra_wrap]

[/span2]

[span2]

[extra_wrap]

Nos
Partenaires:

Consulter
la liste

[icon icon_type=”Images” icon_images=”icon-1″ align=”left” custom_class=”home-icon”]

[/extra_wrap]

[/span2]

[span2]

[extra_wrap]

NOTRE
MAGAZINE:

Lire le
Magazine

[icon icon_type=”Images” icon_images=”icon-2″ align=”left” custom_class=”home-icon”]

[/extra_wrap]

[/span2]

[span1][/span1]

[span2]

CONTACTEZ-NOUS:

Localisation

Yamoussoukro,

CÔTE D’IVOIRE

Quartier Riviera

Tél.: (00 225) 30 64 10 00

Fax: (00 225) 30 64 10 21

E-mail:
ndpbasilique@aviso.ci

[/span2]

[span3]

MESSE

Du lundi au vendredi : 

à 07h00 à la Chapelle Mariale

Samedi : à 11h30 (Messe du jour);

et à 18h00 (Messe anticipée du Dimanche)

Dimanche : à 10h30

[/span3]

[/row]

Privacy Policy

[row]
[span12]

Morbi pretium pretium adipiscing. Phasellus nisl arcu, faucibus ornare commodo a, molestie a nibh. Mauris rutrum quam id dolor tempus pretium. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed gravida adipiscing scelerisque. Sed mollis, nisl volutpat interdum iaculis, diam libero hendrerit tellus, et dictum leo tortor nec nisi. In eu lacinia risus. Cras dolor mi, placerat in malesuada eget, luctus sit amet sem. Etiam fringilla urna sit amet sapien suscipit cursus. Nulla tristique pretium sapien in ornare. Ut urna arcu, cursus a venenatis a, accumsan at elit.

Aenean lacinia, nulla nec faucibus egestas, libero arcu iaculis massa, et ullamcorper nisi enim ac erat. Phasellus quis magna id magna imperdiet dapibus. Morbi pulvinar dignissim tristique. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Nunc fermentum sagittis tortor at placerat. Integer mollis adipiscing orci, id molestie elit aliquam at. Sed tincidunt mi eget tortor sodales non aliquet magna fermentum. Phasellus cursus orci eu tellus auctor blandit. Suspendisse potenti.

Duis volutpat pulvinar urna ac mollis. Nulla dapibus, lacus vel malesuada ullamcorper, leo mauris lobortis velit, eget tristique dolor ipsum id nulla. Aliquam consequat turpis sed justo varius nec pellentesque nunc pretium. Morbi hendrerit dignissim ligula id molestie. Donec elementum turpis sit amet sapien convallis eget lobortis lectus porttitor. Mauris vel purus eget libero pretium aliquet. Fusce at nunc a metus venenatis tristique. Maecenas eget metus et nulla malesuada blandit eu at purus. Curabitur pharetra, neque a vestibulum pharetra, tortor leo porttitor nisl, vitae bibendum elit ligula eget felis. Cras eu lorem justo, eget lobortis mi. Aliquam sem lacus, consectetur a adipiscing quis, tincidunt in libero. Curabitur volutpat dictum nunc, et sodales lacus malesuada quis.

Praesent lacinia congue velit vitae mollis. Phasellus porta viverra volutpat. Vestibulum turpis lacus, volutpat quis adipiscing sit amet, aliquet ac dui. Quisque mauris nulla, condimentum sit amet vestibulum nec, ornare quis massa. Curabitur dignissim adipiscing nunc eget consequat. Aliquam a sapien enim, ut tristique nulla. Nam iaculis erat quis purus tincidunt dapibus. Aliquam vitae ante ut dolor pretium rutrum eu at sapien. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Fusce malesuada massa urna, ac feugiat tellus. Vivamus eget aliquam odio.

Pellentesque aliquet libero eu arcu iaculis ut consequat sapien euismod. Nam eget ligula ut felis vulputate bibendum ac fringilla ligula. Sed in dui mi, consequat facilisis magna. In hac habitasse platea dictumst. Donec tristique faucibus suscipit. Maecenas semper condimentum quam sed rhoncus. Pellentesque quis sem eget orci tincidunt iaculis. Phasellus ornare, odio a rhoncus bibendum, nunc enim congue eros, vel gravida mauris leo eu metus.

Vestibulum sit amet feugiat metus. Aliquam egestas, urna at mattis convallis, metus erat malesuada libero, non tincidunt urna est sed tortor. Donec tristique eros non magna gravida vitae adipiscing arcu rhoncus. Etiam a consectetur nisi. Quisque et ante nibh. Curabitur bibendum, justo at eleifend euismod, turpis urna vestibulum arcu, non sagittis erat massa at arcu. Maecenas eget nunc eu risus elementum lobortis eu at metus. Sed id mauris vel lacus pretium vestibulum. Nam lacinia rutrum quam, tristique condimentum lacus ultrices nec.

Suspendisse potenti. Phasellus et imperdiet mauris. Sed in enim eget erat rutrum tristique. Curabitur sollicitudin interdum dui quis fermentum. Maecenas consectetur pharetra tristique. Mauris ipsum quam, faucibus ut dictum luctus, eleifend vel ante. Vivamus pulvinar metus id mi malesuada sed dictum odio eleifend. Ut nibh nibh, iaculis sed dignissim vitae, euismod quis ante. Quisque scelerisque, velit id pellentesque elementum, ante leo volutpat risus, id molestie velit est eu lectus.

E-mail:info@demolink.org

[/span12]
[/row]

Blog

Contacts

[row]
[span12]
[map src=”https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m8!1m3!1d3961.6759292212278!2d-5.298457!3d6.8092169999999985!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0xfb8914dc9e3ebfd%3A0x12d878a614042da!2sBasilique+de+Notre+Dame+de+la+Paix+de+Yamoussoukro!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1425235958206″ width=”100%” height=”300″]
[/span12]

 

[span4]

Informations de contact

Vous pouvez nous contacter par téléphone, par email ou en laissant un message à partir du formulaire de contact en face.
[address]
Basilique Notre Dame de la Paix
Yamoussoukro,

Téléphone: +225 30 64 00 00

E-mail: info@basilique-ndp.org
[/address]
[/span4]
[span8]

Formulaire de contact

[contact-form-7 id=”208″ title=”Cherry contact form”]
[/span8]

[/row]

FAQs

Gallery

Services

[row]

[span8]

Online Courses, Certificates & Training Programs

[row_in]

[span4]

1

Lorem ipsum dolor sit ametemen consectetuer lorem

Lorem ipsum dolor amet consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Aenean nonummy hendrerit mauris. Phasellus porta fusce suscipit varius mi. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes.

[/span4]

[span4]

2

Lorem ipsum dolor sit ametemen consectetuer lorem

Lorem ipsum dolor amet consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Aenean nonummy hendrerit mauris. Phasellus porta fusce suscipit varius mi. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes.

[/span4]

[/row_in]

[spacer]

[row_in]

[span4]

3

Lorem ipsum dolor sit ametemen consectetuer lorem

Lorem ipsum dolor amet consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Aenean nonummy hendrerit mauris. Phasellus porta fusce suscipit varius mi. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes.

[/span4]

[span4]

4

Lorem ipsum dolor sit ametemen consectetuer lorem

Lorem ipsum dolor amet consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Aenean nonummy hendrerit mauris. Phasellus porta fusce suscipit varius mi. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes.

[/span4]

[/row_in]

[/span8]

[span4]

Most Popular Courses

[check_list]

[/check_list]

[/span4]

[/row]

[spacer]

Postgraduate courses

[row]

[span4]

[frame align=”none”][/frame]

Lorem ipsum dolor sit, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat….

[/span4]

[span4]

[frame align=”none”][/frame]

Lorem ipsum dolor sit, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat….

[/span4]

[span4]

[frame align=”none”][/frame]

Lorem ipsum dolor sit, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat….

[/span4]

[/row]