Le Péristyle

La construction elliptique autour

de la place forme un imposant

péristyle à deux rangées de cent

vingt-huit colonnes doriques.

Quatre chapelles dédiées aux

quatre Evangélistes couronnent

le tout. Celle située au Nord-Est,

dédiée à Saint Jean, cache sous sa coupole sept cloches de bronze;

la plus grosse, le bourdon, pèse 4300 kg. Ecoutez leur carillon

chanter l’Angélus le matin, à midi et le soir, annoncer l’heure de la

prière ou de la messe. Coulées à Orléans, en France, dans la fonderie

à tradition familiale des Bollé, suspendues à une charpente en iroko,

bois venant du cœur du pays, ces cloches « jettent fidèlement leur cri

religieux » et lancent un joyeux appel d’amour.

Le Chemin de croix,

œuvre du sculpteur

espagnol M. Ballard I

Lloris conduit à cette

chapelle, à travers la

« forêt » des colonnes projetant des ombres accueillantes. Les quatorze

panneaux de bronze et de laiton, chacun doté d’une croix, supportent

des images qui, fortement stylisées, traduisent en langage plastique

la Passion du Christ. Les personnages en relief, à mouvements

parfois rigides, se dégagent du fond légèrement gravé. Chacun peut

contempler la symbolique spirituelle et expressive du martyre de

Jésus mourant sur la Croix pour les péchés du monde.